Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Signes religieux et universités : les choix des fondateurs de la République (Jean-Yves Mérindol)

Alors que la question du port du voile à l'université est régulièrement remise en débat, notamment au Parlement – dernièrement lors de la discussion sur le projet de loi "Respect des principes de la République" (lire sur AEF info) –, Jean-Yves Mérindol, ancien conseiller ESR de François Hollande et ancien président de l’ENS Cachan et de Sorbonne Paris Cité raconte, dans une tribune à AEF info, sur ce qui a amené les "fondateurs de la République" à trancher en faveur de la liberté en refusant notamment d’interdire le port de la soutane dans l’enseignement supérieur, et acceptant que cela "puisse profiter à leurs adversaires politiques". Ils étaient alors "placés devant un choix délicat" : "défendre les valeurs libérales de la République qu’ils entendent construire" ou "limiter les libertés au nom de la lutte contre le cléricalisme".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement