Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Accès à la haute fonction publique : "À mal diagnostiquer le problème, on apporte des solutions partielles" (N. Pilhes, Administration moderne)

"Sur le principe, ce dispositif ouvrira un peu l’accès à la haute fonction publique à des profils différents […] Mais à mal diagnostiquer le problème, on apporte des solutions partielles", estime Nathalie Pilhes, présidente du réseau de femmes hautes fonctionnaires Administration moderne, dans une interview à AEF info (1), réagissant à la création des classes et des concours Talents destinées à diversifier l’accès à certaines écoles de service public, dont l’ENA. Selon la haute fonctionnaire, ce problème est avant tout le résultat des cursus suivis en amont. Pour lutter contre l’homogénéité des profils et améliorer la décision publique, elle plaide également pour la suppression des conseillers techniques dans les ministères. Sur le plan de l’égalité professionnelle, Nathalie Pilhes milite pour la publication d’un Index dans la fonction publique et un meilleur partage du pouvoir.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement