Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Économie d’énergie : l’université de Caen reçoit 8,7 M€ au titre du plan de relance pour une chaufferie "biomasse"

Grâce à un financement de 8,7 M€ du "plan de relance", l’université de Caen Normandie va se doter d’une chaufferie biomasse pour son campus historique, un projet "qui sera au bénéfice de l’orientation voulue sur le développement durable" en divisant par deux les émissions de gaz à effet de serre, indique à AEF info en mars 2021 Mathilde Divay, VP déléguée en charge du patrimoine. Cet investissement, source d’économies de l’ordre de plusieurs centaines de milliers d’euros, permettra à terme une interconnexion au réseau de collecte et de distribution de chaleur de la communauté urbaine.

Mathilde Divay, vice-présidente déléguée en charge du patrimoine de l'université de Caen-Normandie ©DircomUnicaen

L’université de Caen Normandie va s’équiper d'ici 2023 d’une chaufferie biomasse pour son campus 1 constitué de bâtiments classés monuments historiques et situés en centre ville. Un projet de 8,7 M€ financé par le plan de relance, indique à AEF info Mathilde Divay, vice-présidente déléguée en charge du patrimoine. Cela se traduira par une réduction de moitié des émissions de gaz à effet de serre pour ce site, soit -25 % à l’échelle de l’université.

Cet "engagement sur le développement durable" répond aussi aux dispositions du décret de juillet 2019 sur les obligations d’action de réduction de la consommation d’énergie finale dans des bâtiments à usage tertiaire, en application de la loi Elan, et qui prévoit une baisse de 40 % des émissions d'ici 2030 et jusqu’à 60 % en 2050 (lire sur AEF info).

La chaufferie biomasse remplacera l’actuelle chaufferie au gaz avec l’idée aussi de valoriser la filière bois de Normandie, les producteurs locaux assurant la fourniture de combustible. "Nous aurons une consommation énergétique en diminution et une meilleure lecture sur les variations du prix du bois", note Mathilde Divay. En plus d'une gestion prévisionnelle des coûts plus assurée, l’université bénéficiera des apports d’une conception de la chaufferie en BIM qui permet "d’être extrêmement précis sur les travaux de maintenance".

Partenariat avec la collectivité territoriale

Avec ce changement de système de chaufferie les économies budgétaires sont estimées à "6 % ou 7 % sur le long terme en coût global, et environ 10 % en énergie brute" pour un campus de quelque 126 000 m². Depuis 2008 l’université confiait l’exploitation de son réseau de chaleur à un prestataire, un contrat qui a pris fin en novembre dernier avec à la clé 200 à 300 000 € d’économie, auxquels s’ajoutent 200 000 € environ d’économies escomptées avec le passage au bois.

Une convention de fourniture de chaleur a par ailleurs été signée en septembre dernier avec la communauté urbaine de Caen-la-Mer qui prévoit la possibilité de chauffer des habitations avoisinantes par une interconnexion des réseaux et une mutualisation des moyens de production u de distribution. "Nous pourrons revendre une partie de la production de chaleur, c’est terminé l’époque où les universités vivaient en vase clos, d’autant plus que l’université de Caen a pour particularité de se situer en cœur de ville", souligne ainsi Mathilde Divay.

près de 11 M€ pour trois projets de rénovation


Dans le cadre du plan de relance, l’université de Caen Normandie reçoit 10,7 M€ pour financer trois projets de rénovation énergétique. Cela représente 37 % du total alloué à la Normandie pour la transition écologique des campus, soit 29,8 M€. Les projets sont :

  • La chaufferie biomasse pour le campus 1
  • La régulation terminale des campus 1 et 2 pour "réguler efficacement les systèmes de chauffage et favoriser une gestion optimale de l’énergie"
  • L’isolation des fenêtres du bâtiment B sur le campus 1
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Cyril Duchamp, journaliste