Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

L’université de Picardie veut améliorer la prise en charge des étudiants victimes de violences sexuelles ou sexistes

L’UPJV a signé lundi 22 mars 2021 un partenariat avec le parquet d’Amiens, la DDSP de la Somme et une association d’aide aux victimes pour "faciliter la révélation de violences sexuelles ou sexistes" qui seraient commises au sein de l’université, de logements universitaires ou lors de rassemblements étudiants. L’université pourra saisir directement un référent policier au commissariat d’Amiens et signaler les faits au parquet via une adresse mail dédiée. L’association AYLF - France Victimes 80 s’engage quant à elle à offrir dans les 48 heures un soutien personnel à la victime. Une hotline a été ouverte par le service de santé universitaire de l’UPJV pour répondre à la détresse psychologique des étudiants pendant le confinement : elle a reçu plusieurs appels concernant des agressions sexuelles à l’extérieur de l’université. Un témoignage a débouché sur un dépôt de plainte.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le BNEM et la CGE lancent une charte d’engagement contre le sexisme et les discriminations

Après une première charte contre les discriminations signée en avril 2020 par les écoles de management, le Bureau national des étudiants en école de management (BNEM) annonce la création, le 23 novembre 2020, d’une charte d’engagement sur la responsabilité étudiante contre le sexisme et les discriminations, en partenariat avec la CGE (lire sur AEF info). Elle vise à "informer, sensibiliser, et cadrer pour limiter et prévenir toutes discriminations et violences au sein des écoles de management", mais a vocation à s’ouvrir à tous types d’établissements du supérieur pour qu’ils l’adaptent à leur tour d’ici janvier 2021, indique l’association. "La diffusion et signature de la charte s’inscriront dans une démarche plus globale de mobilisation, avec notamment la tenue de conférences ou encore d’ateliers de sensibilisation", précise-t-elle par communiqué.

Lire la suiteLire la suite