Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La CGT ne participera pas aux discussions prévues dans l’agenda social et économique paritaire

"Nous ne participerons pas à ces discussions" prévues dans l’agenda social et économique paritaire, tranche Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, dans un courrier adressé le 14 mars 2021 au président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. "Force est de constater que nos analyses et priorités divergent", ajoute-t-il avant d’expliquer que la CGT sera disponible "pour négocier les urgences sociales". Cette position explique l’absence de l’organisation lors de la première réunion qui a eu lieu mardi 23 mars, pour élaborer la méthode d’évaluation de la dernière réforme de la formation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L' "agenda social et économique paritaire" est globalement validé par la majorité des partenaires sociaux

Les partenaires sociaux participeront à la "troisième conférence du dialogue social", lundi 15 mars 2021. Ils pourront alors présenter au Premier ministre, Jean Castex, leur propre "agenda social et économique paritaire" autonome, puisque la grande majorité des organisations syndicales a globalement validé le "relevé de conclusion", transmis le 9 mars dernier par le Medef (lire sur AEF info). Seule la CGT n'a pas, pour l'heure, donné son avis, attendant la réunion de son bureau confédéral de lundi prochain, pour se prononcer. Pour mémoire, ce nouvel agenda social et économique prévoit un calendrier de discussions autour de la formation, du paritarisme, des prud'hommes, de la mobilité sociale, de l'insertion professionnelle, de la transition climatique, de l'intelligence artificielle et de la branche AT-MP.

Lire la suiteLire la suite