Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Sur les campus américains,"les mécanismes traditionnels d’autorégulation du discours ne fonctionnent plus" (V. Michelot)

"Cancel culture", "safe spaces", liberté d’expression… : les campus américains sont souvent perçus comme le berceau de débats et d’idéologies qui, après avoir traversé l’Atlantique, agitent la vie académique française. Vincent Michelot, professeur de sciences politiques, spécialiste de l’histoire politique des États-Unis et ancien directeur de Sciences Po Lyon, est actuellement attaché de coopération universitaire à l’ambassade de France à Washington. Dans une interview à AEF info, il analyse ce qui se joue aujourd’hui dans les universités américaines en matière de liberté d’expression, ces lieux où "les mécanismes traditionnels d’autorégulation du discours ne fonctionnent plus". Il revient aussi sur la question sensible du déboulonnage de statues, sur les cérémonies de remise de diplômes communautaires, et plus généralement sur la polarisation de la vie politique américaine.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement