Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

"Ce n’est pas à la métropole de décider comment et où telle ou telle ville va produire du logement" (David Ytier, AMP)

Vice-président d’Aix-Marseille-Provence délégué au logement et à l’habitat indigne depuis le 17 décembre 2020, David Ytier a pris dans la foulée la présidence de la SPLA-IN Marseille Horizons. Dans ses nouvelles fonctions, l’adjoint au maire de Salon-de-Provence est d’abord attendu sur l’avancée du dossier de l’habitat indigne et dégradé marseillais, alors que plus de deux ans après l’effondrement des immeubles de la rue d’Aubagne qui avait causé la mort de huit personnes en 2018, peu de progrès ont été accomplis. Il doit également manœuvrer au sein d’une métropole de 92 communes sans PLH, où de nombreux maires affichent ouvertement leur opposition à la construction de logements sociaux. Considérant en la matière qu’il faut revoir l’article 55 de la loi SRU, il plaide pour une "métropole de projet" : "Ce n’est pas à nous de décider comment et où telle ou telle ville va produire du logement."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement