Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°648883

Attractivité de la fonction publique : "Les meilleurs ambassadeurs sont les agents eux-mêmes", A. de Montchalin (webinaire 2/6)

"Les meilleurs ambassadeurs de la fonction publique, ce sont les agents eux-mêmes", assure la ministre de la Transformation et la Fonction publiques Amélie de Montchalin à l’occasion d’un live organisé mardi 23 mars 2021 par AEF info sur l’attractivité des métiers de la fonction publique, dans le cadre de la semaine Fonction publique 100 % digitale. Lors de cet échange, la ministre a annoncé la création d’une plateforme pour le tutorat, qui sera valorisé et a précisé les contours des classes prépas "Talents" à destination des boursiers.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

 



Comment améliorer l'attractivité de la fonction publique, en particulier auprès des jeunes ? C’est la question posée à la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin à l’occasion d’un live AEF info, ce mardi 23 mars.

Ce dernier avait lieu dans le cadre de la semaine Fonction publique 100 % digitale organisée par AEF info du 22 au 26 mars en partenariat avec le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques et la Casden Banque Populaire, banque coopérative de la Fonction publique.

Emploi des jeunes : un "double défi"

"Il y a un double défi, le défi lié à la crise sanitaire et le défi de l’attractivité qui est un problème plus structurel. Dans ce contexte, la question est de savoir comment aider les jeunes", précise Amélie de Montchalin. C’est la raison pour laquelle, un mois après les annonces du président de la République sur le dispositif "Talents", la ministre a annoncé la semaine dernière la publication de 40 000 offres de stages et 14 000 nouveaux apprentis dans la fonction publique de l’État dès cette année (lire sur AEF info) (1).

Amélie de Montchalin compte en effet voir la fonction publique "prendre toute sa part au plan '1 jeune 1 solution'" et "mettre le paquet dès cette année", avait-elle insisté lors de ses annonces. Lors du AEF info Live de ce 23 mars, la ministre a précisé que deux circulaires précisant respectivement les modalités relatives à l’apprentissage et à aux stages, seront publiées dans les jours à venir. "Nous devons nous assurer que les offres de stages soient visibles et donc répertoriées", ajoute-t-elle. Un travail interministériel sera donc mené à cette fin.

Créer du lien social et de l’attractivité

Encore faut-il que les jeunes aient connaissance de ces possibilités de stage et d’apprentissage en amont. À cet égard, "les meilleurs ambassadeurs de la fonction publique, ce sont les agents eux-mêmes", assure la ministre, soulignant qu’il est nécessaire que les agents publics parlent de leur métier auprès des lycéens et des étudiants pour faire connaître les métiers de la fonction publique aux plus jeunes.

"C’est ce qu’il y a de plus efficace, c’est là où l’on a du contact humain et que l’on peut créer du lien social et donc de l’attractivité. Avec le renouvellement de générations, il faut recruter différemment sur le terrain", constate la ministre, insistant sur le développement de postes plus qualifiés tel celui de chef de projet.

Développer la "marque employeur public" avec le tutorat

"Nous avons pris la décision avec le président de la République que les jeunes hauts fonctionnaires soient des tuteurs et aillent valoriser leurs métiers", souligne Amélie de Montchalin. Dans le cadre d’une formation, du temps sera libéré pour que les élèves hauts fonctionnaires accompagnent les étudiants dans la préparation des concours de la fonction publique.

Le tutorat sera aussi possible sur la base du volontariat pour les hauts fonctionnaires déjà en exercice. Les tuteurs seront formés et leur engagement "valorisé" dans la progression de carrière, ajoute-t-elle.

Revaloriser les débuts de carrière

"Les trois enjeux principaux d’attractivité sont la prise en compte des plus bas salaires pour une meilleure reconnaissance, l’égalité femmes-hommes et revaloriser les débuts de carrière", indique la ministre, citant notamment les enseignants et les aides-soignantes. Mais selon la ministre, il est aussi nécessaire de valoriser l’intéressement collectif pour avoir "un soutien salarial qui correspond aux valeurs de la fonction publique".

La révision de la grille salariale des compétences rares notamment dans le secteur du numérique et la prise en charge de la mutuelle santé par les employeurs publics (dans le cadre de la réforme de la protection sociale complémentaire) aident à regagner en attractivité selon la ministre.

Une carte de France des classes prépa "talents"

Quant au plan "Talents du service public", annoncé par le président de la République le 11 février à Nantes et traduit début mars dans une ordonnance et un décret (lire sur AEF info), la cartographie des classes prépas Talents sera présentée d’ici à la mi-avril (lire sur AEF info), confirme Amélie de Montchalin, interrogée sur les résultats de l’appel à manifestation d’intérêt clos mi-mars. "Deux classes prépas Talents sont prévues par région, le but étant que l’on puisse annoncer d’ici mi-avril la carte de France des lieux de formation talents pour la rentrée prochaine", a-t-elle ainsi précisé.

Certaines de ces classes préparatoires seront très généralistes ou auront une dominante thématique (santé et social, administration générale, domaine régalien…) en fonction des concours auxquels elles préparent. Concernant l’accompagnement matériel et pédagogique des 1 700 jeunes retenus dans ces classes, qui percevront une bourse Talents de 4 000 euros (l’ancienne allocation diversité qui a été doublée dans le cadre de la loi de finances pour 2020), également indispensable à la réussite de leur parcours, pourront bénéficier d’un logement via les Crous, d’un tutorat et de cours dispensés à la fois par des enseignants universitaires et des praticiens. "Une dynamique qui se bonifiera d’année en année", assure la ministre.

(1) À cet égard, le ministère de l’Intérieur a devancé l’appel en lançant en février son "plan 10 000 jeunes" qui vise à proposer des offres de stage et des contrats d’apprentissage en administration centrale et dans les préfectures à des jeunes âgés de 16 à 30 ans. Les premières offres de stage viennent d’être publiées par la police nationale (lire sur AEF info).

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Juliette Picard, journaliste