Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

"Il n’y a pas de difficulté globale" de remplacement des enseignants pendant la crise (Vincent Soetemont, DGRH du MEN)

S’il "peut y avoir temporairement des difficultés dans certains établissements", en revanche, "il n’y a pas de difficulté globale en matière de remplacement" des enseignants pendant la crise sanitaire, assure Vincent Soetemont, DGRH du MENJS, dans une interview à AEF info le 18 mars 2021. Il justifie ce constat par le fait que "tous les moyens ouverts n’ont pas été consommés". Alors que "nous avons ouvert la possibilité de recrutements supplémentaires temporaires pouvant aller jusqu’à 6 000 contractuels dans le 1er degré et 8 000 AED dans le 2nd degré", seuls "2 220 contractuels ont été recrutés dans le 1er degré et 2 700 AED dans le 2nd". Ces moyens exceptionnels ont été reconduits jusqu’à la fin de l’année scolaire, précise en outre Vincent Soetemont, qui assure que le fait de prendre des moyens sur les dédoublements pour pallier les absences ne résulte pas d’une "consigne nationale".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement