Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Accès aux droits : la Gironde lance une mini-série pour s’approprier le formulaire de demande de prestation handicap

Le département de la Gironde et sa Maison départementale pour les personnes handicapées lancent le 25 mars 2021 une mini-série intitulée "Parlons bien, parlons droits !", avec les acteurs de la série Vestiaires de France 2. Objectif ? S’approprier de façon ludique, en trois épisodes, le formulaire de demande à renseigner par les personnes en situation de handicap pour bénéficier d’un soutien adapté. Ce formulaire permet d’évaluer les droits et prestations qui répondent à la situation de chaque personne. Cette initiative inédite, conduite en partenariat avec la Direccte, l’Agefiph et le FIPHFP, pourra être reprise par toutes les MDPH de France si elles le souhaitent. En Gironde, 120 000 personnes ont un droit ouvert auprès de la MDPH, soit un habitant sur 13 du département. 100 000 dossiers sont traités par an par 187 professionnels au service des personnes en situation de handicap.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
APF handicap alerte sur les débuts difficiles de la nouvelle prestation PCH parentalité

Un mois après l’entrée en vigueur de la nouvelle prestation PCH parentalité (lire sur AEF info), l’association APF Handicap alerte sur les difficultés de mise en œuvre de ce dispositif : "force est de constater que l’information concernant ce nouveau droit n’est pas passée auprès des parents en situation de handicap et pas suffisamment auprès des MDPH. En outre, un certain nombre de parents sont exclus de ces dispositions et d’autres ne verront pas leurs attentes satisfaites. Sans compter les départements qui envisagent difficilement la possibilité de financer ce droit". L’association estime notamment que la logique de forfait prévalant dans cette PCH ne correspond pas aux attentes d’un grand nombre de parents. L’APF demande la mise en place d’un groupe de travail avec la CNSA et la DGCS pour analyser la situation.

Lire la suiteLire la suite