Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Éducation physique et sportive : des assises nationales et un livre blanc "pour penser l’EPS de demain"

Que doit être l’EPS à l’horizon 2025 ? C’est la question posée par l’ENS Rennes, qui organise des assises nationales sur ce sujet, avec son département sciences du sport et éducation physique. Ces assises se dérouleront en trois étapes. Une enquête nationale par questionnaire, ouverte à tous, permettra d’abord "de faire un état des lieux de la discipline et de se projeter sur un ensemble de propositions pour une EPS idéale". Deuxième temps : l’organisation de "bistrots pédagogiques" par des comités de pilotage académiques, entre avril et novembre 2021. L’objectif sera de creuser certaines thématiques et de réfléchir à des propositions concrètes. Enfin, une synthèse nationale de l’ensemble des propositions sera organisée à Rennes en mars 2022, et un livre blanc sera publié, pour synthétiser l’ensemble des propositions, à destination du grand public, des sphères politique et éducative.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 45 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Réforme de la formation des enseignants : la Conférence des doyens de Staps s’inquiète des places en master Meef EPS

Selon les estimations de la Conférence des directeurs et doyens de Staps, la réforme de la formation des enseignants (lire sur AEF info) diviserait par trois le nombre d’étudiants en master Meef EPS qui bénéficieraient d’un contrat d’alternance. "Les autres devant sans doute se contenter de stages d’observation, non rémunérés. Il reviendra aux universités, sur la base des résultats de M1, de désigner les heureux élus", estime la conférence. Pourtant, selon elle, "la véritable formation professionnelle ne débute que lorsqu’ils se trouvent enfin en responsabilité face aux élèves". La conférence voit alors deux solutions pour les universités : "aligner les capacités d’accueil des M2, et par voie de conséquence celles des M1, sur les 'berceaux d’accueil' définis par les rectorats" ou "pousser tous les postulants à Bac +5, en sachant qu’il s’agira d’un master à deux vitesses".

Lire la suiteLire la suite