Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

En 2020, l’origine reste le premier motif de discrimination dans l’emploi privé (Défenseur des droits)

En 2020, le Défenseur des droits a traité 96 894 dossiers de réclamations, soit 6 % de moins qu’en 2019, indique l’autorité indépendante dans son rapport d’activité 2020, publié le 18 mars 2021. Toutefois, sur l’année, le Défenseur des droits constate une hausse de 10 % des sollicitations. 22,1 % des réclamations réellement prises en charge concernent la protection et la sécurité sociale, 3,4 % la fonction publique et 3,3 % l’emploi privé. Dans l’emploi privé, l’origine reste le premier motif de discrimination, constate le Défenseur des droits (4,7 % des dossiers traités), suivi par le handicap (3,6 %) alors que dans la fonction publique, ce dernier critère constitue le premier motif (4,8 %). Face à ces constats, le Défenseur des droits appelle à l’adoption d'"une réelle politique publique pour lutter contre ces discriminations" en matière d’emploi notamment.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Harcèlement sexuel au travail : le Défenseur des droits publie un livret à destination des formateurs

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Défenseur des droits publie "un livret à destination des formateurs et des formatrices sur le harcèlement sexuel au travail", indique l’autorité administrative, le 25 novembre 2020. Construit autour de trois grands thèmes "Comprendre et reconnaître", "alerter" et "prévenir et réagir", le document a pour vocation de "guider et outiller les employeurs qui cherchent à mettre en œuvre leurs obligations légales et les employeurs, salariés, et DRH qui souhaitent participer au travail "d’information, de sensibilisation ou de formation sur le sujet". Il apporte "des connaissances théoriques, juridiques et pratiques nécessaires sur le harcèlement sexuel", ainsi que "des pistes d’animation et des supports simples et adaptables", précise de Défenseur des droits.

Lire la suiteLire la suite