Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Agressions sexuelles : les sections CGT et Sud du Rhône dénoncent des sanctions contre des personnels lanceurs d’alerte

La CGT Educ’action du Rhône et Sud éducation Rhône dénoncent, dans un communiqué, les sanctions contre des "lanceurs d’alerte" en matière de violences sexuelles. Ils reprochent à la "hiérarchie" du lycée Camus de Rilleux-la-Pape de ne pas avoir renouvelé les contrats des AED, puis d’avoir envoyé à deux CPE de l’établissement un arrêté de "mutation dans l’intérêt du service", après qu’ils ont alerté la direction de l’établissement sur des faits d’agression sexuelle. Ces décisions s’apparentent pour les syndicats à "une sanction déguisée". "L’attitude de la hiérarchie à leur égard […] a brutalement changé", après qu’ils ont dénoncé les faits. Et la situation s’est "encore aggravée" après qu’un signalement au procureur a été fait. Les syndicats demandent une enquête de l’inspection générale et la réintégration des personnels. 

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir
Réunion des partenaires sociaux le 20 avril 2021 pour identifier les salariés qui doivent être vaccinés en priorité

Enseignants, policiers, professionnels de la petite enfance… Depuis le 17 avril, certains travailleurs de plus de 55 ans peuvent bénéficier d’une vaccination prioritaire contre le Covid 19 (lire sur AEF info). Une concertation est prévue, mardi 20 avril 2021, entre la ministre du Travail Élisabeth Borne et les partenaires sociaux afin d’identifier les professionnels du secteur privé qui pourraient être les prochains autorisés à être vaccinés en raison de leur exposition particulière au virus. "Nous travaillons depuis des mois sur les travailleurs de la deuxième ligne et nous discuterons demain de ceux qui seront prioritaires", indique la ministre du Travail sur France Inter le 19 avril 2021. Parmi eux, pourraient figurer "les éboueurs, les conducteurs de bus, les caissières, les agents d’entretien ou encore les assistantes maternelles" de plus de 55 ans, précise Élisabeth Borne.

Lire la suiteLire la suite