Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Plan Jeunes, réforme, effet de substitution : les trois leviers qui expliquent l’essor de l’apprentissage (gouvernement)

Le Conseil des ministres du mercredi 17 mars 2021 qui a suivi l’annonce d’un prolongement des aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants a été l’occasion de faire un point sur la dynamique de l’apprentissage. Le bilan 2020 est jugé "très positif" par le ministère du Travail qui l’impute à la fois au plan Jeunes mis en place en réponse à la crise sanitaire, à l’effet de substitution entre les contrats de professionnalisation pour les jeunes et les contrats d’apprentissage, ainsi qu’à la réforme de l’apprentissage de 2018 qui a notamment permis la multiplication des CFA.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement