Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

L’exercice illégal des professions de santé reste peu contrôlé par les ordres (Cour des comptes)

La lutte contre l’exercice illégal des professions de santé - un phénomène rare sauf chez les infirmiers - et le suivi de l’application des sanctions restent à mettre en œuvre, constate la Cour des comptes dans son rapport annuel 2021, qui s’est penché sur les missions confiées aux ordres des médecins, pharmaciens, dentistes, infirmiers et kinésithérapeutes. Elle pointe des outils peu performants et non informatisés des ordres de santé. La Cour dresse également un bilan en demi-teinte du contrôle du respect de la déontologie, notamment des avantages accordés par l’industrie pharmaceutique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement