Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

École à distance : "Un effort de structuration et de déploiement du numérique éducatif à accomplir" (Cour des comptes)

"La mobilisation du service public du numérique éducatif dans le cadre de 'l’école à distance' au printemps 2020 a été réelle et rapide" mais a aussi montré qu’il reste "un effort de structuration et de déploiement à accomplir". C’est le constat de la Cour des comptes dans son rapport annuel publié le 18 mars 2021 (1), pointant en particulier "des usages bridés par une faible acculturation au numérique dans le monde scolaire" et "un manque d’organisation collective". Elle émet cinq recommandations pour "garantir la continuité pédagogique", que le gouvernement estime prises en compte.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

La Cour des comptes émet cinq recommandations pour "garantir la continuité pédagogique". © Service-public.fr / Dila

Le confinement au printemps 2020 a révélé "une école à distance difficile à mettre en œuvre faute d’un service du numérique éducatif structuré", critique la Cour des comptes dans un chapitre de son rapport annuel, publié le 18 mars 2021, et consacré à "la continuité scolaire pendant la crise sanitaire".

La période a ainsi "a mis en lumière des défauts structurels d’organisation, déjà largement connus et analysés : insuffisance du travail collectif au sein des équipes pédagogiques, place trop réduite du pilotage local par les chefs d’établissement, faiblesse des moyens d’accompagnement à leurs côtés, obstacles qui doivent être surmontés pour garantir une continuité pédagogique."

Pour autant, souligne la Cour des comptes, "la mobilisation du service public du numérique éducatif dans le cadre de 'l’école à distance' a été réelle et rapide". Les services ont été saturés quelques jours du fait d’une affluence inédite d’usagers, mais ils ont ensuite connu "une forte audience". De même, face à la décision de fermer les établissements, "dans les faits, les équipes pédagogiques n’ont disposé que de la journée du vendredi 13 mars pour s’organiser, individuellement, ou collectivement dans le meilleur des cas".

"Faible acculturation", Défaut de coordination et de management

La continuité scolaire a dans ces conditions été "inégalement assurée", avec environ 600 000 élèves identifiés comme "en rupture numérique" sur environ 12 millions (soit 5 %). Elle a été "problématique pour les écoliers et les élèves les plus fragiles du collège et du lycée", en particulier de l’éducation prioritaire, de "certaines classes" de l’enseignement professionnel et ceux entrant dans la catégorie des "besoins particuliers".

L’accès aux services numériques a surtout fait défaut aux écoliers pour qui, en temps ordinaire, les outils utilisés "se résument souvent au tableau blanc interactif" alors que seules 13 % des écoles disposent d’un ENT. Leurs enseignants sont aussi "peu formés à la pédagogie appuyée sur le numérique".

D’une manière générale, remarque la Cour des comptes, le scolaire montre "des usages bridés par une faible acculturation au numérique" avec "une minorité d’enseignants" qui s’en serve pour "un usage créatif" dans leur pédagogie. La "grande majorité" utilise ces outils "pour des fonctions élémentaires" comme les TBI dans le premier degré, les ENT dans le second "pour gérer le cahier de textes des élèves et la vie scolaire".

Des chefs d’établissement "peu formés au management de gestion de crise"

Résultat, "le numérique a été massivement utilisé pour les fonctions de communication, sans que la pédagogie évolue sensiblement pour s’adapter à l’enseignement à distance".

Au niveau des chefs établissements, le confinement "a mis en lumière combien ils étaient peu formés au management d’équipes dans une configuration de gestion de crise". La Cour des comptes constate ainsi "un manque d’organisation collective" alors que "du jour au lendemain […] les directeurs d’école et chefs d’établissement se sont trouvés seuls en première ligne, dans l’école sans assistance ou dans l’établissement de second degré, parfois assistés d’un adjoint".

La coordination au sein des équipes enseignantes a également "particulièrement fait défaut […] faute d’installation préalable dans les pratiques professionnelles habituelles".

Cinq recommandations

 

La Cour des comptes émet cinq recommandations pour garantir la continuité pédagogique avec le numérique, en situation de crise :

  • "Mettre en place le socle numérique de base dans les écoles, collèges et lycées, en généralisant la négociation en académies avec les élus et leurs associations ;
  • Établir dans chaque école et établissement un plan de continuité pédagogique opérationnel, sous l’autorité du chef d’établissement ou du directeur d’école, reposant sur des choix partagés quant aux procédures et outils ;
  • Inclure un volet de formation dans le plan de continuité pédagogique opérationnel de chaque école et établissement ;
  • Créer sans délai un site de données sur le numérique pour l’éducation, géré par la DNE et la Depp, mettant à disposition l’ensemble des statistiques disponibles sur les équipements, les connexions et les usages ;
  • Donner aux élèves, pour les périodes de crise et pour des catégories d’élèves à déterminer, l’accès gratuit à des données au-delà de leur forfait, dans des conditions compatibles avec la réglementation européenne, en négociant avec les opérateurs de téléphonie mobile."

Des recommandations prises en compte (Premier ministre)

Dans sa réponse intégrée au rapport de la Cour, le Premier ministre souligne que ces recommandations "rejoignent une partie des 40 propositions formulées par les états généraux du numérique pour l’éducation" (lire sur AEF info). Ainsi, concernant le socle numérique de base, deux propositions de ces états généraux y font référence et, pour le premier degré, il est maintenant défini "avec l’ensemble des représentants des collectivités du comité des partenaires du numérique pour l’éducation" (lire sur AEF info).

S’agissant du "plan de continuité pédagogique", les services du Premier ministre rappellent qu’un "cadre national constitué de documents organisationnels et pédagogiques" existe (lire sur AEF info). Depuis le 9 novembre dernier, plus de 1 600 de ces plans "ont été élaborés dans les lycées publics, soit plus des deux tiers des établissements".

Sur le principe d’un site regroupant les statistiques et les données sur les équipements, les connexions et les usages, le MENJS "s’est appuyé jusqu’à présent sur la plateforme eCarto dans une démarche de données ouvertes" (lire sur AEF info).

(1) Rapport public annuel de la Cour des comptes, chapitre "La contribution du service public du numérique éducatif à la continuité scolaire pendant la crise sanitaire".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Cyril Duchamp, journaliste