Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Les contrats de sécurité intégrée constituent une rupture d’égalité et un "chantage de l’État" (FFSU et France urbaine)

Avec la mise en place de "contrats de sécurité intégrée", "les pauvres seront en insécurité supplémentaire et les riches auront une sécurité assurée par l’État", s’indigne Gaël Perdriau, vice-président de la commission sécurité de France urbaine. Le maire de Saint-Étienne intervient lors des "États généraux de la sécurité locale", mardi 16 mars 2021, au sujet de ce nouveau contrat annoncé en octobre 2020 par le Premier ministre. Le "donnant-donnant" sur une compétence régalienne et la "rupture d’égalité", inquiètent également Roger Vicot, maire de Lomme et président du FFSU.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement