Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Travailleurs des plateformes : "la marche forcée des entrepreneurs vers le salariat" (Bruno Serizay, Capstan Avocats)

Le 12 mars 2021, la "task force" missionnée par le gouvernement pour élaborer un cadre de dialogue social entre les livreurs et chauffeurs VTC et les plateformes numériques a présenté ses conclusions. Elle propose l'organisation d'un scrutin national tous les deux ans en vue de désigner les représentants des travailleurs. Pour Bruno Serizay, avocat associé au cabinet Capstan, l'analogie faite avec l'élection de représentativité syndicale dans les TPE revient à "ignorer la différence entre le travailleur salarié et le travailleur entrepreneur", dont seul le premier est "dans un lien de subordination". Il relève aussi que la prévalence de l'accord collectif sur l'accord commercial entre le travailleur et la plateforme "viole tout à la fois les libertés de contracter et d'entreprendre". Dans une tribune pour AEF info, il dénonce un projet qui aboutit à "faire disparaître l'entrepreneuriat".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi