Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°648221

Malakoff Humanis présente un bilan 2020 marqué par une forte baisse de ses résultats mais des efforts de solidarité

Le groupe Malakoff Humanis a présenté le 12 mars 2021 un bilan 2020 nettement affecté par la crise sanitaire, avec une baisse de près de 10 % de son chiffre d'affaires et un résultat net négatif de près de 146 M€. Cette dégradation des comptes s'explique essentiellement par les mauvais rendements des placements financiers, mais aussi par les mesures de soutien accordées principalement en direction des entreprises. Au-delà de l'impact conjoncturel de la crise, le groupe estime toutefois avoir poursuivi sa politique de redressement de ses équilibres techniques, entamée depuis 2018.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Le siège du groupe Malakoff Humanis, à Paris Droits réservés - DR

Le contexte sanitaire de 2020 a particulièrement affecté le groupe de protection sociale Malakoff Humanis, et ce deux manières différentes : de manière passive, il a entraîné une réduction de son activité, de ses résultats et de ses rendements financiers ; le groupe a également adopté une attitude proactive en misant sur une stratégie de "solidarité" à l'égard de ses adhérents, eux aussi confrontés à la crise. Ce qui aboutit, au final, à un résultat net très dégradé (à -146 M€), alors que le groupe dirigé par Thomas Saunier, après la difficile digestion en 2018 d'Humanis et de ses dettes (sur AEF info), avait enfin renoué en 2019 avec un résultat positif (à 41 M€).

les multiples effets de la crise

DU côté de la crise "subie", le bilan présenté par Thomas Saunier reflète les effets négatifs auxquels sont exposés les assureurs. Premier constat : l'activité globale du groupe est en net recul, avec un chiffre d'affaires passant de 6 559 M€ à 5 900 M€ (voir réserves méthodologiques ci-dessous), soit une baisse de -10,5 %. Dans le domaine des contrats collectifs, qui représentent l'essentiel de l'activité du groupe paritaire, 2,8 Md€ de cotisations ont été acquises dans le domaine de la santé, et 1,9 Md€ dans le domaine de la prévoyance. Cette baisse d'activité, qui peut être liée à des résiliations de contrats collectifs (dimension non détaillée) serait aussi dûe cette année du placement en chômage partiel d'un grand nombre de salariés, ayant entraîné une diminution des appels à cotisation sur les couvertures complémentaires.

En attendant le rapport SFCR

 

Le chiffre d'affaires de 6 559 M€ pour 2019 cité dans la dépêche est extrait du rapport financier 2019 de Malakoff Humanis (voir p.10). Le chiffre d'affaires 2020 arrondi de 5 900 M€, utilisé dans la communication présentée ce 12 mars 2021, pourrait encore légèrement évoluer dans le rapport financier 2020 du groupe, encore à paraître. Selon Thomas Saunier, ce rapport pourrait être publié en avril prochain.

Cette baisse de l'activité se double d'une très forte dégradation conjoncturelle des résultats financiers de Malakoff Humanis. Comme tous les assureurs, le groupe souffre de la situation sur les marchés financiers, notamment obligataires, et enregistre ainsi une contre-performance de -100 M€ sur ses placements financiers du fait de la baisse des taux. S'ajoute en outre l'impact de certaines cotisations impayées par les entreprises et la prise en charge extra-contractuelle de certains arrêts de travail, pour un montant total évalué à 17 M€ environ par le groupe. Selon Thomas Saunier, le coût des cotisations impayées (et irrécupérables) sur 2020 est d'ores et déjà estimé entre 30 et 40 M€.

Mais le groupe n'a pas seulement subi la crise sanitaire, mais a aussi acté un engagement actif auprès de ses entreprises adhérentes, quitte à investir près de 138 M€ en mesures spécifiques de solidarité. Outre la prise en charge extracontractuelle de certaines prestations, notamment dans le domaine des arrêts de travail (lire sur AEF info) ou le maintien à 100 % des couvertures prévoyance pour les salariés en activité partielle, Malakoff Humanis a également acté l'exonération de cotisations pour les entreprises de certaines branches particulièrement affectées par la crise, telles que la celles des hotels-cafés-restaurants. Le budget action sociale du groupe est également passé de 160 M€ à 230 M€. Certains dispositifs de solidarités, comme le maintien à 100 % des prestations sur la prévoyance lourde en cas de chômage partiel, ou la possibilité d'échelonnement des cotisations pour les entreprises en difficulté, devraient également être reconduits sur l’exercice 2021.

une année 2020 pas si négative

Les 138 M€ de mesures conjoncturelles de solidarité, couplées avec la baisse des rendements financiers, constituent ainsi les deux principaux facteurs qui semblent expliquer la chute du résultat net. Thomas Saunier critique aussi le rôle joué par la "taxe covid", dont le coût est estimé à 116 M€ pour Malakoff Humanis - l'analyse détaillée tend toutefois montrer que cette contribution est assez bien calculée puisque la baisse des prestations santé remboursées en 2020 par le GPS est assez proche du coût de cette contribution (1).  Sur le plan prudentiel, le contexte 2020 pèse également de manière sensible sur le groupe puisque les fonds propres passent de 7,5 Md€ à 7 Md€, tandis que la marge solvabilité pour SCR passe (hors mesures transitoires) de 226 % à 206 % - ce qui reste toutefois largement au-dessus du seuil d'alerte.

Reste qu'au-delà de l'impact conjoncturel de la crise sanitaire, le bilan 2020 paraît pourtant assez positif pour le groupe de protection sociale. Les responsables de Malakoff Humanis soulignent en effet que, si le groupe n'avait pas subi cet impact conjoncturel de la pandémie, le résultat net aurait normalement pu atteindre les 87 M€, après 41 M€ en 2019 - ce qui aurait confirmé la stratégie de redressement entamée depuis 2018.

Depuis la reprise d'Humanis, le groupe est en effet engagé dans une stratégie de redressement de ses équilibres techniques, notamment en prévoyance, et de maitrise de ses frais généraux, qui ont diminué de près de 130 M€ en l'espace de trois ans. L'objectif de baisse de ces frais, à l'horizon 2030, est fixé à 730 M€. En assurances de personnes, le ratio combiné s'élève encore actuellement à 102,5 %, mais Thomas Saunier souligne que l'objectif du groupe non-lucratif est de le ramener progressivement aux alentours de 101 % dans les années à venir (les résultats financiers devant équilibrer les pertes restantes). Dans le domaine de la retraite complémentaire, le groupe annonce enfin être en avance de 22 M€ par rapport aux objectifs de réduction du niveau de frais de gestion fixés par l'Agirc-Arrco.


(1) Certes, cette analyse ne tient pas compte des effets collatéraux sur la prévoyance ni des effets à long terme de possible rattrapage de soins, mais sur le seul périmètre des dépenses de santé, cette contribution semble donc, dans le cas présent, avoir été assez bien calculée par les pouvoirs publics.

à lire aussi
Le groupe Malakoff Médéric Humanis change de nom pour Malakoff Humanis

Un an après la fusion effective des groupes Malakoff Médéric et Humanis (lire sur AEF info), le groupe de protection sociale Malakoff Médéric Humanis communique ce 7 janvier 2020 autour d’une étape supplémentaire dans la construction de sa nouvelle identité, passant cette fois-ci par un changement de nom : depuis le 1er janvier 2020, le groupe répond désormais à l’appellation de "Malakoff Humanis". En parallèle, le groupe se dote d’un nouveau logo, d’un nouveau slogan ("on aime vous voir sourire"), ainsi que d’un nouveau site internet. Détaillant par ailleurs sa politique tarifaire, le groupe annonce pour 2020 une hausse de +2,8 % de ses tarifs de couverture santé. Le ratio de redistribution sur ses couvertures santé s’élèverait quant à lui en moyenne à 85,5 %.

Lire la suiteLire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Grégoire Faney, journaliste