Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Intégrité scientifique : le traitement d'un signalement prend souvent plus de 6 mois (Rémy Mosseri, CNRS)

Nommé référent à l'intégrité scientifique du CNRS en août 2018, le physicien Rémy Mosseri a constitué une mission à l'intégrité scientifique qui a eu à traiter 90 signalements en l'espace de deux ans et demi, indique-t-il dans une interview à AEF info. Un peu plus de la moitié de ces signalements (54) ont justifié une saisine de la mission pour établir s'il y avait eu méconduite scientifique, et à quel degré de gravité. Rémy Mosseri explique en quoi consiste ce travail d'investigation et la manière dont il est mené au CNRS, avec en particulier le souci de préserver la confidentialité et la présomption d'innocence. Ce travail minutieux et complexe prend du temps : généralement plus de six mois pour chaque signalement. Enfin, s'exprimant à titre personnel, il regrette que la loi de programmation de la recherche n'ait pas renforcé le statut des référents à l'intégrité scientifique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement