Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Les "agressions financières [de l'État] fragilisent la trésorerie d'Action logement, à terme" (Bruno Arcadipane)

Fin de la compensation, par l'État, des conséquences de la loi Pacte, ponction d'un milliard d'euros sur les finances d'Action logement inscrite dans la loi de finances pour 2021... pour Bruno Arcadipane "toutes ces agressions financières", ajoutées aux conséquences attendues de la crise, vont "extrêmement" fragiliser la trésorerie de l'organisme paritaire qu'il préside. Et dont il rappelle l'efficience lors de son audition, ce mercredi 10 mars par la commission des Affaires économiques du Sénat, qui a constitué fin 2020 un groupe de suivi du projet gouvernemental de réforme d'ALG.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement