Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Égalité des chances dans les ENS (1/3) : l’ENS Paris-Saclay souhaite créer une nouvelle filière spécifique de recrutement

L’ENS Paris-Saclay entend déployer ses premières actions en faveur de l’égalité des chances dès la rentrée 2021, "sous réserve d’un accompagnement financier par l’État", explique auprès d’AEF info son président Pierre-Paul Zalio, le 10 mars 2021. L’école veut renforcer ses actions en amont pour déceler de nouveaux talents, par le biais du tutorat et du marrainage/parrainage. Elle veut aussi diversifier son vivier de recrutement : d’une part, en introduisant des points de bonification pour des candidats boursiers à l’issue des écrits, d’autre part, en créant une nouvelle filière de recrutement.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Pierre-Paul Zalio, président de l'ENS Paris-Saclay ENS Paris-Saclay

L’ENS Paris-Saclay présente son "plan égalité des chances" à AEF info, le 10 mars 2021, plan qui propose de développer des actions en amont du recrutement, à destination des primaires, collégiens et lycéens, mais aussi de diversifier l’accès à l’école en adoptant deux mesures : la bonification des points des boursiers et une filière spécifique de recrutement.

Ce plan a été élaboré à la suite du rapport sur l’ouverture sociale remis par les trois ENS à Frédérique Vidal le 14 octobre 2019 (lire sur AEF info ici et ici). Les mesures proposées seront mises en œuvre "sous réserve d’un accompagnement financier par l’État", signale à AEF info Pierre-Paul Zalio, président de l’ENS Paris-Saclay. "L’école est prête à prendre un risque en recrutant des étudiants selon une autre méthodologie et en choisissant un public différent de celui que nous avons actuellement. Mais nous ne pouvons pas le faire sans moyens", insiste-t-il.

Des points de bonification pour les boursiers au concours 2022

Dans le rapport publié par les ENS en 2019, une mesure consistait à modifier la mécanique même du concours, en introduisant des points de bonification pour des candidats boursiers à l’issue des écrits. Ce dispositif est toujours d’actualité et "devrait être mis en place pour le concours 2022", explique Pierre-Paul Zalio.

Mais son application est complexe. L’article 37 de la LPR prévoit que "des modalités particulières d’admission destinées à assurer un recrutement diversifié des étudiants sont mises en œuvre par les établissements dispensant une formation d’enseignement supérieur relevant des différents départements ministériels, à l’exception des établissements assurant la formation des agents publics". Or, "les ENS sont des écoles recrutant des fonctionnaires-stagiaires après les concours post-prépa, ce n’est donc pas cet article de loi qui s’appliquerait. Cela relève d’un contexte juridique plus large pour savoir s’il est possible ou non d’attribuer des points de bonification pour un concours de la fonction publique", développe Pierre-Paul Zalio. La mise en œuvre de cette mesure demande donc d’avancer avec prudence pour éviter les recours, expose-t-il.

Une nouvelle voie de recrutement pour les étudiants de milieux défavorisés

L’ENS Paris-Saclay annonce également une nouvelle mesure pour diversifier l’accès à l’école, qui, cette fois-ci, ne figurait pas dans son rapport de 2019. Il s’agit d’une nouvelle voie de recrutement "égalité des chances". Cette filière spécifique de recrutement entend permettre "à des étudiants prometteurs mais issus de milieux défavorisés socialement d’être sélectionnés pour devenir normaliens", explique le plan d’action.

Concrètement, dans le cadre de ce programme, les candidats seront présélectionnés et préparés par trois partenaires de l’école : l’Institut Villebon Charpak, l’Institut de l’engagement et l’École universitaire Paris-Saclay. La sélection s’effectuera sur dossier pour l’admissibilité et sera complétée d’une épreuve orale sous la forme d’un entretien pour ensuite pouvoir intégrer la 1re année d’études. "La sélection est envisagée en fin de 1er semestre de L3, ce qui permet aux lauréats de bénéficier d’une préparation ciblée sur le second semestre. Les critères de sélection ne peuvent relever de la seule excellence du parcours scolaire et seront adaptés afin d’évaluer notamment la qualité du parcours précédent, la motivation pour la formation normalienne, l’autonomie, la curiosité, la capacité à mener à bien un projet ou encore un esprit de synthèse et d’analyse", décrit le plan.

La dizaine de normaliens issus de cette voie de recrutement bénéficiera d’une bourse de 1 000 €/mois sur les quatre années de scolarité, de la prise en charge des frais de mobilités lors de la scolarité, ainsi que d’un kit numérique et d’installation. Par ailleurs, chaque normalien admis par la voie "égalité des chances" bénéficiera d’un accompagnement personnalisé durant les quatre années de scolarité, d’une part avec un référent enseignant, et d’autre part avec un tuteur normalien.

Toutefois, pour l’instant, son lancement est seulement envisagé pour le concours 2022 car cette mesure ne peut être mise en œuvre sans moyens supplémentaires apportés par l’État.

Un dispositif de marrainage/Parrainage à la rentrée 2021

Tutorat. L’ENS Paris-Saclay prévoit aussi de travailler en amont du recrutement, en renforçant notamment le tutorat. "Actuellement, une vingtaine de normaliens sont engagés dans une action de tutorat chaque année, il faut rapidement multiplier ce chiffre", souligne Pierre-Paul Zalio. Le tutorat pourra être ensuite validé dans le diplôme de l’ENS Paris-Saclay.

Marrainage/parrainage. L’école prévoit aussi de déployer un programme de marrainage/parrainage à destination de classes de primaires du département de l’Essonne à la rentrée 2021. "On peut imaginer que chaque normalien a vocation à être parrain ou marraine d’une classe", envisage le président de l’ENS Paris-Saclay. Comme pour le tutorat, cette activité pourra être valorisée dans le cadre du diplôme. "Le normalien effectuerait, sur l’ensemble de sa scolarité, des visites de la classe durant lesquelles il réaliserait une mini-activité de diffusion des savoirs (mise en œuvre d’une expérience, réalisation collective d’un poster, etc.), présenterait sa discipline scientifique et les métiers associés. Il aurait également pour mission d’organiser une visite de sa classe à l’ENS Paris-Saclay", détaille le plan. "Ces actions de tutorat et de marrainage/parrainage toucheront peu de personnes, mais elles sont symboliques et pourront être relayées sur les réseaux sociaux", relève Pierre-Paul Zalio.

École d’été. L’ENS proposera en outre chaque année une "école d’été" sur le thème "Raconte-moi la recherche" à destination d’une douzaine de lycéens des quartiers défavorisés. "Durant une semaine, chaque jeune sera 'binômé' avec un doctorant qui aurait pour mission de l’associer à des expériences, des séminaires, des visites de laboratoire, etc. Ces activités à caractère scientifique seront complétées par un ensemble d’activités culturelles", explique le plan "égalité des chances".

Stages de découverte. Enfin, l’accueil de stages de découverte de 3e sera aussi développé. "Afin de faire découvrir les métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur, l’école propose de définir chaque année, dès la rentrée, un catalogue de stages à destination des élèves des établissements situés en réseau d’éducation prioritaire (REP et REP+)."

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Julie Lanique, journaliste