Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Réforme du bac : ne rien changer dans les universités fera augmenter l’échec en 1re année (M. Majada, UNT Unisciel)

Alors que la réforme du baccalauréat se met en place, les universités ont aujourd’hui "le choix entre ne rien changer, mais c’est le plus sûr moyen d’augmenter l’échec en première année, ou bien faire évoluer leur offre de formation", estime Manuel Majada, secrétaire général d’Uniciel, dans une interview à AEF info mi-février 2021. Cette UNT dédiée aux sciences a identifié plusieurs "profils lycéens" en fonction des enseignements choisis pour le bac, afin de construire des dispositifs adaptés, par exemple avec le dispositif "Présciences". Manuel Majada revient aussi sur le projet Hilisit, piloté par un consortium de l’enseignement des sciences dans les universités pour développer l’hybridation et faire réussir un public de plus en plus varié. Avec le Covid, il observe par ailleurs que la perception du numérique pédagogique s’est parfois dégradée, en raison d’un "effet zoom".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Fneb, l’Afneus, la CDUS et Unisciel lancent le dispositif "PréSciences" pour aider les lycéens à préparer la rentrée

Quatre "acteurs du domaine des sciences", la Fneb, l’Afneus, la CDUS et Unisciel, annoncent, le 28 mai 2020, la mise en ligne début juillet du dispositif "PréSciences", proposant "une préparation à la rentrée portant sur les mathématiques", sur la plateforme Socles3. Cela se fera "par le biais d’un cours en auto formation permettant de se tester, et se voir proposer un parcours de formation adapté de 5 à 25 heures de travail, en fonction de ses résultats". Les associations étudiantes, "au-delà de leur rôle de validation du dispositif et de la diffusion de l’information, assureront le tutorat social en appui du dispositif". Ces organisations sont engagées depuis 2015 dans un partenariat qui a débuté avec le dispositif Faq2sciences, à la suite de la réforme du baccalauréat S. Elles lanceront d’autres dispositifs d’ "anticipation de la rentrée".

Lire la suiteLire la suite