Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Revalorisation des enseignants et chercheurs : le 1er effet de la LPR devrait se voir sur la fiche de paie d’avril

Le premier effet "fiche de paie" de la loi de programmation de la recherche devrait se voir en avril : le MESRI a en effet publié au JO du 5 mars 2021 les arrêtés concernant la revalorisation des primes des enseignants et des chercheurs. Cela représente, pour cette année, une hausse de 1 090 € pour les maîtres de conférences, de 580 € pour les professeurs, de 1 230 € pour les chargés de recherche et de 630 € pour les directeurs de recherche. Les Prag/PRCE toucheront, eux, 286 € de plus. Pour mémoire, la LPR prévoit 644 M€ sur sept ans pour les mesures de rémunération et de carrière.

Pexels

Attendus depuis plusieurs semaines (lire sur AEF info), les arrêtés relatifs à la revalorisation des primes des enseignants (PES), des enseignants-chercheurs (PRES) et des chercheurs (prime de recherche) sont parus au JO du 5 mars 2021. Ces primes sont habituellement versées en deux fois, en janvier puis en juin. Les établissements, qui ont déjà reçu les crédits, vont désormais pouvoir procéder aux correctifs de paie.

La prime de recherche et d’enseignement supérieur est revalorisée à compter du 1er janvier 2021 à hauteur de 1 840 € par an pour les professeurs des universités [contre 1 260 euros aujourd’hui] et 2 350 € pour les maîtres de conférences [contre 1 260 euros aujourd’hui].

La prime d’enseignement supérieur attribuée à certains personnels enseignants en fonction dans l’enseignement supérieur, notamment les Prag/PRCE, est fixée à 1 546 € [contre 1 260 euros aujourd’hui].

La prime de recherche passe à 1 620 € par an pour les directeurs de recherche [contre 990 euros aujourd’hui] et 2 220 € pour les chargés de recherche [contre 990 euros aujourd’hui].

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Anne Mascret, journaliste