Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Futur CHU de Nantes : Jean Castex annonce une aide complémentaire de l’État de 175 M€

Jean Castex, en déplacement vendredi 26 février 2021 à Nantes, a annoncé une aide complémentaire de 175 M€ pour le nouveau CHU nantais, qui doit regrouper sur l’île de Nantes l’ensemble des services de court séjour, à l’horizon 2026. Cette aide s’inscrit dans le cadre du volet investissement du Ségur de la santé. L’enveloppe de l’État pour le futur hôpital passe donc de 225 à 400 M€, le coût total de l’hôpital étant établi à 954 M€. Le CHU de Nantes se félicite "de cette excellente nouvelle", "qui marque le soutien de l’État à ce projet emblématique".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Nantes : l'Igas confirme l'implantation du nouveau CHU sur l'île de Nantes, et la nécessité d'une aide à l'investissement « conséquente »

Le projet de modernisation du CHU de Nantes, qui prévoit à l'horizon 2020-2025 le regroupement de l'ensemble des activités de soins sur l'île de Nantes (dans le centre-ville), est validé par l'Igas, dans un rapport rendu public fin juillet 2011. Ce rapport fait suite à la mission d'audit confiée à l'Igas par Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, en mars dernier (AEF n°245780 ). Le ministre demandait à l'inspection générale des affaires sociales d'évaluer « l'opportunité » et la « faisabilité » du projet de reconstruction du CHU de Nantes. « Le scénario retenu, la reconstruction de l'ensemble du court séjour sur le site de l'île de Nantes, est celui qui répond le mieux aux besoins tant par sa localisation au centre de l'agglomération que par sa proximité de la faculté de médecine », estime l'Igas.

Lire la suiteLire la suite