Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°647227

Opposés à la baisse de tarifs de l'apnée du sommeil, les prestataires à domicile veulent négocier un nouvel accord-cadre

La Fédération des prestataires de santé à domicile (FPSAD) proteste le 24 février 2021 contre une baisse des tarifs du traitement à domicile de l’apnée du sommeil de 115 M€ (-11 %) à compter du 15 avril. Depuis 2018, les économies cumulées pour l’AMO et l’AMC sur le traitement de l’apnée s’élèvent à 300 M€ sur 1 Md€ dépensés chaque année pour traiter 1,3 million de patients apnéiques. Cette baisse s’ajoute à celles intervenues depuis 2010 dans le secteur, soit 700 M€ entre 2010 et 2019. Pour la fédération, qui appelle à une régulation "responsable et négociée", il s’agit de "la coupe de trop".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Protection sociale

Aperçu de la dépêche Aperçu
Un think tank promeut des projets santé numérique opérationnels en Europe pour réclamer la fin du "carcan réglementaire"
Lire la suite

RSE et Gouvernance

Aperçu de la dépêche Aperçu
Le secteur de l'aide médicale à domicile lance un label "responsabilité et santé"
Lire la suite
PLFSS 2017 : les prestataires de soins à domicile feront 35 M€ d’économies supplémentaires, dont 1/3 en baisse de prix

Début août 2016, la publication au JO d’un avis du CEPS susceptible de déboucher sur des baisses de prix dans neuf domaines de produits de la LPP (1), s’ajoutant aux conventions déjà signées avec le comité, aurait représenté pour les prestataires de soins à domicile un effort de 200 M€ sur 2016 et 2017. Après une intense mobilisation à compter de la mi-août, la Fédération des PSAD a réussi à trouver un accord avec les ministères de la Santé et de l’Économie ainsi qu’avec le CEPS. Finalement, l’effort de départ (60 M€) ne sera amplifié que de 35 M€. Et prendra la forme de nouvelles baisses de prix (pour 1/3 de la somme) et de gains d’efficience à travers la conclusion de "contrats d’objectifs" sur les domaines de l’apnée du sommeil, de la prévention d’escarres, de la stomie, des troubles de la continence et de la nutrition entérale.


Lire la suiteLire la suite

Protection sociale

Aperçu de la dépêche Aperçu
Les prestataires de santé à domicile (PSAD) déplorent le manque d'ambition des expérimentations de dialyse à domicile
Lire la suite
Les prestataires de santé à domicile formulent 9 pistes pour favoriser la prise en charge à domicile

La fédération des prestataires de santé à domicile (PSAD) (1), qui organisait mercredi 14 janvier 2015 ses 2es rencontres annuelles de la santé à domicile à Paris en présence de Michèle Delaunay ancienne ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, rend publique une plateforme de propositions intitulée "le domicile, levier d’optimisation du système de santé". Ils entendent ainsi "partager les observations tirées de leur position privilégiée au plus près des patients", selon le mot d’Olivier Lebouché, président de la FPSAD.

Lire la suiteLire la suite
Le Conseil d’État annule les arrêtés modifiant les modalités de remboursement du traitement de l’apnée du sommeil

Le Conseil d’État annule, dans une décision du 28 novembre 2014, les arrêtés des ministres chargés de la Santé et du Budget modifiant les modalités de prise en charge des appareils "à pression positive continue" pour le traitement des apnées du sommeil (lire sur AEF). La haute juridiction administrative, saisie par l’Union nationale des associations de santé à domicile et la Fédération française des associations et amicales des insuffisants respiratoires, reproche à ces textes de subordonner ce remboursement à une condition d’utilisation effective par le patient. Le Conseil d’État considère que si le code de la sécurité sociale donne compétence aux ministres pour subordonner ce remboursement au respect de certaines modalités de mise en œuvre de ces dispositifs, il ne leur permet pas d’instaurer une condition d’observation du traitement.

Lire la suiteLire la suite