Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Classement Ethisphere : trois entreprises françaises parmi les 135 les plus éthiques

Schneider Electric reprend sa place dans le classement Ethisphere cette année, rejoignant ainsi Capgemini et L’Oréal. Publié le 23 février 2021, le classement des "sociétés les plus éthiques du monde" du think tank américain Ethisphere, met en valeur 135 entreprises de 22 pays et 47 secteurs pour leur engagement en termes d’intégrité.

Ethisphère évalue des entreprises selon divers critères à la responsabilité et l'éthique. Freepik

135 entreprises ont été reconnues cette année comme "les plus éthiques au monde", par le think tank Ethisphere, qui publie le 23 février son classement pour la quinzième fois. Lequel évalue leur engagement envers des pratiques éthiques par des programmes ayant un impact positif sur les employés, les communautés, et d’autres parties prenantes, et contribuant à une performance durable.

21 entreprises européennes

Les grandes entreprises lauréates en 2021 proviennent de 22 pays et de 47 secteurs. Neuf entreprises figurent dans le classement pour la première fois, quand six y sont depuis sa sortie en 2007. Le classement est dominé par les entreprises américaines (97 sur 135). Trois sont françaises : Capgemini, L’Oréal et Schneider Electric qui en était sorti l’année passée (lire sur AEF info).

Au total, il compte 21 entreprises européennes (dont cinq britanniques, quatre irlandaises, deux suisses, une suédoise, une espagnole, une portugaise, une polonaise, une italienne, une grecque, une finlandaise), quatre canadiennes, trois indiennes, deux japonaises, deux thaïlandaises, deux mexicaines, une chinoise, une australienne, une brésilienne, une guatémaltèque et une équatorienne.

éthique et performance financière

La méthodologie d’Ethisphere comprend 200 points sur les pratiques culturelles, environnementales et sociales, les activités d’éthique et de conformité, la gouvernance, la diversité, et des initiatives en faveur d’une chaîne d’approvisionnement forte. Selon le think tank, elle peut "servir de cadre opérationnel pour capturer et codifier les meilleures pratiques des organisations dans le monde."

Cette année, Ethisphere a étendu ses questions pour "évaluer la manière dont les entreprises se sont adaptées et ont répondu aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance liés à la pandémie".

Ethisphere tient à souligner que son indice des entreprises les plus éthiques a surperformé un indice comparable de grandes entreprises de 7,1 % sur les cinq dernières années. "Nous pensons que cette surperformance est le résultat des pratiques qui font que ces entreprises figurent dans notre classement. Ces pratiques démontrent un investissement envers les gens, leur culture d’entreprise et leurs communautés. Elles mènent à une performance financière plus élevée dans le temps."

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sabrina Dourlens, journaliste