Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’INHA (Institut national d’histoire de l’art) "a redoublé d’inventivité face à la pandémie" (Éric de Chassey, directeur)

Pour l’INHA (Institut national de l’histoire de l’art), qui a 20 ans cette année, "l’urgence absolue" face au Covid-19 est de maintenir sa bibliothèque ouverte : "L’INHA est d’abord là pour les chercheurs. C’est notre devoir de service public et nous avons redoublé d’inventivité pour faire face à la pandémie, en particulier pour que les historiens de l’art puissent retrouver au plus vite l’usage de la plus grande bibliothèque d’art et d’archéologie au monde", explique son directeur Éric de Chassey dans une interview à AEF info. Rappelant les spécificités de cette discipline et le rôle d’animation et de ressources qu’y joue l’INHA, Éric de Chassey regrette que les modèles dominants de l’ESR soient mal adaptés aux SHS en général, et à l’histoire de l’art en particulier. Il revient aussi sur la manière dont l’Institut pourrait tirer profit de la loi de programmation de la recherche.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi