Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Améliorer la mixité sociale dans les établissements ? La solution des secteurs multi-collèges semble efficace (étude)

"Le bilan des 3 premières années d’expérimentation d’une nouvelle méthode pour affecter les élèves aux collèges publics et réduire la ségrégation sociale entre établissements à Paris est encourageant", écrit l’Institut des politiques publiques (IPP) dans une étude publiée le 18 février 2021. Les chercheurs considèrent que les secteurs multi-collèges, la solution testée à Paris, constituent une "piste prometteuse pour favoriser la mixité sociale dans l’enseignement secondaire public lorsque la densité de population est suffisamment importante et le tissu urbain suffisamment diversifié".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Mixité sociale au collège à Paris : publication d'un premier bilan plutôt positif

Paris a testé l’an dernier un dispositif consistant à mettre en place des secteurs communs à plusieurs collèges afin de diversifier leur recrutement social (lire sur AEF info). "Le bilan provisoire que l’on peut tirer de la première année d’expérimentation est encourageant", analyse l’Institut des politiques publiques (IPP), qui publie le 6 septembre 2018 une note sur ce sujet. Deux des trois secteurs ont atteint leur objectif de mixité sociale et ont entraîné une diminution de l’évitement vers le secteur privé (lire sur AEF info). Le troisième secteur n’a pas permis de rééquilibrer à court terme la composition sociale des collèges concernés et les auteurs proposent plusieurs pistes d’amélioration. Julien Grenet et Youssef Souidi vont maintenant analyser les effets de la mixité sociale sur les compétences et les trajectoires scolaires des élèves.

Lire la suiteLire la suite
Mixité sociale : Affelnet "peut avoir un impact plus fort qu’une application de la carte scolaire" (Julien Grenet, PSE)

La procédure de "choix scolaire régulé" - comme Affelnet à Paris - est "un outil innovant" pouvant avoir un impact "beaucoup plus fort sur le degré de mixité sociale et scolaire" que l’application de la carte scolaire, écrivent Gabrielle Fack et Julien Grenet, tous deux chercheurs à l’École d’Économie de Paris, dans une étude publiée par la Depp en septembre 2016 (lire sur AEF). "En France, nous avons trop peu conscience [qu’Affelnet est] un levier puissant pour lutter contre la ségrégation", déclare Julien Grenet à AEF. Parmi les facteurs de ségrégation à Paris, l’étude repère que les secondes à recrutement particulier en expliquent "plus du quart" à la rentrée 2012, presque autant que la division de la capitale en quatre districts. Les choix des familles, eux, nourrissent plus de la moitié de la séparation des classes sociales dans le système éducatif.

Lire la suiteLire la suite
Carte scolaire : le repérage des territoires pilotes dans les secteurs multi-collèges achevé début novembre

La phase de repérage des territoires pilotes, dans la mise en place de secteurs de recrutement communs à plusieurs collèges, entre académies et départements "sera achevée début novembre", indique le gouvernement dans le dossier de presse du CIEC, lundi 26 octobre 2015. "D’ici la fin 2015, cette démarche sera déployée sur un minimum de 10 territoires pilotes. Les académies et les collectivités finaliseront le dispositif adapté à leur territoire en concertation avec la communauté éducative, les parents d’élèves et les habitants concernés", précise-t-il. Objectif fixé : des décisions opérationnelles au premier trimestre 2016 pour une mise en place à la rentrée 2016.

Lire la suiteLire la suite