Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Transitions collectives : les principaux enseignements des 84 projets retenus par le ministère du travail

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a reçu 98 réponses à l’appel à manifestation d’intérêt lancé fin novembre 2020 pour identifier les territoires pilotes sur lesquels le dispositif des Transitions collectives va être lancé. Sur ce total, 84 projets ont d'ores et déjà été retenus par l'État, les 14 autres nécessitant un examen complémentaire. Leur analyse met en évidence une répartition sur l’ensemble du territoire métropolitain dès le lancement du dispositif, ainsi que la multiplicité des porteurs de projets avec, tout de même, une forte implication de certains acteurs.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Transitions collectives : l’instruction ministérielle encadrant le dispositif diffusée dans les régions

Une instruction du 11 janvier 2021 relative au déploiement des Transco (Transitions collectives) prévu par France relance a été signée par la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, et diffusée aux acteurs de ce dispositif officiellement lancé à partir du 15 janvier. Son contenu est grandement conforme au projet de texte discuté avec les partenaires sociaux le 6 janvier (lire sur AEF info). L’instruction apporte cependant plusieurs précisions. En particulier, le rôle de Pôle emploi dans la mise en œuvre et la fin des parcours est renforcé. De même, les ATPro se voient confier une mission de vérification de "l’adéquation financière des prestations achetées aux besoins de formation". Cette instruction est accompagnée de trois annexes portant sur un accord type de GEPP, sur les modalités de négociation de ces accords, et sur la définition des métiers porteurs.

Lire la suiteLire la suite