Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°643622

L’État prépare son schéma directeur 2021-2023 pour la formation professionnelle de ses agents

La DGAFP présente ce 15 janvier 2021 aux élus du CSFPE son second schéma directeur de la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’État, qui couvre la période 2021-2023. Ce nouveau cadre s’articule autour de cinq axes stratégiques et conforte les actions prioritaires du précédent schéma (2018-2020) tout en en renforçant les dispositifs ainsi que l’accompagnement et l’information en vue de son appropriation. Il devrait être diffusé le mois prochain.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Le second schéma directeur triennal se structure autour de cinq axes prioritaires, déclinés en 15 actions et 25 chantiers.

Le schéma directeur 2018-2020 a vécu, place au nouveau schéma 2021-2023. À l’occasion d’une réunion de la commission de la formation professionnelle du CSFPE, ce vendredi 15 janvier, la DGAFP présente aux élus son projet de second schéma directeur de la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de l’État pour les trois prochaines années. Le précédent schéma triennal, publié en avril 2018, était le premier exercice du genre (lire sur AEF info).

Le schéma 2021-2023 "consolide les actions menées depuis 2018 en matière de transformation de l’action publique, de transition numérique, de fonction managériale, les transitions professionnelles et de pilotage de la performance économique et pédagogique". Il reconduit d’ailleurs neuf de ses actions (sur les 15 actions du schéma). Dans le même temps, il prévoit le renforcement de ses dispositifs (tels que la mutualisation) ainsi que de l’accompagnement et de l’information afin de favoriser son "appropriation" au travers d’actions "comme notamment le réseau des acteurs de la formation, un support centralisant l’information, une cartographie de l’offre de formation…".

"Simplifier" et "accentuer l’opérationnalité"

L’objectif de ce nouveau programme est de "mettre en place un schéma directeur plus opérationnel", et plus simple, "avec des objectifs quantifiables dont la réalisation doit être suivie". Sa structuration a pris en compte trois éléments, explique sa présentation :

  • le bilan du schéma directeur 2018-2020. À cet égard, la DGAFP avait dressé un bilan à mi-parcours en juillet 2019 (lire sur AEF info) ;
  • les orientations arrêtées lors des RIS organisées en novembre 2020 et les observations des ministères sur les indicateurs ;
  • les priorités gouvernementales.

Après le positionnement en janvier des ministères pour "porter des dispositifs mutualisés", le projet de schéma directeur sera validé d’ici à février avant sa diffusion sous forme de document-cadre.

Les axes et actions prioritaires

Le second schéma triennal se structure autour de cinq axes prioritaires (comme le précédent schéma), déclinés en 15 actions et 25 chantiers. Si ces cinq axes s’appuient en grande partie sur les précédents, le premier d’entre eux, relatif aux valeurs de la République, est en résonance directe avec le projet de loi renforçant les principes de la République dont l’examen a commencé en décembre à l’Assemblée nationale (lire sur AEF info). Pour chacun des 25 chantiers, il définit des indicateurs et des cibles ainsi que le chef de file (la DGAFP seule ou la DGAFP et la Dinum).

I. Porter les valeurs et les principes de la République

Il s’agit de "fédérer les agents publics autour d’une conception partagée des valeurs de la République et des principes du service public".

Action prioritaire n° 1 : "Développer l’offre de formation et d’accompagnement dédiée aux valeurs de la République (laïcité, égalité…) et aux principes du service public (déontologie, éthique…)" :

  • "Développer une offre de qualité, accessible, selon des modalités pédagogiques diversifiées, permettant un ancrage dans la pratique des agents publics."

Action prioritaire n° 2 : "S’assurer de l’appropriation tout au long de la vie par les agents publics des valeurs de la République" :

  • "Intégrer dans les parcours de formation statutaire des modules dédiés aux valeurs de la République, s’appuyant sur un socle commun de connaissances" ;
  • "Professionnaliser les référents 'Laïcité', 'Diversité' et 'Égalité' pour l’exercice de leurs missions de sensibilisation, de formation et de régulation".

II. Accélérer la transformation numérique de l’État

L’objectif est d'"utiliser le numérique comme levier de la transformation de l’action publique pour répondre aux évolutions des administrations".

Action prioritaire n° 3 : "Développer les compétences numériques pour tous les agents et pour les agents de la filière numérique et SIC et déployer la certification des compétences numériques " :

  • "Intégrer dans les parcours de formation statutaire des modules dédiés à l’acculturation au numérique s’appuyant sur un socle commun de connaissances" ;
  • "Mettre en œuvre la formation au numérique pour tous les agents et pour les métiers numériques et SIC et déployer la certification des compétences numériques".

Action prioritaire n° 4 : "S’appuyer sur la formation en ligne pour développer une dynamique d’hybridation de l’offre de formation" :

  • "Définir le cadre d’usage de la formation en ligne et l’étendre aux différentes modalités pédagogiques de formation" ;
  • "Encourager l’innovation pédagogique en proposant une part des sessions de formation en format hybride et multimodal, à l’appui des dynamiques d’apprentissage" ;
  • "Développer la formation des ingénieurs pédagogiques et des formateurs internes occasionnels à la conception et à l’animation de formations hybrides, notamment en ligne" ;
  • "Mettre en place des grilles de rémunération des formateurs prenant en compte et valorisant les modalités nouvelles de formation".

Action prioritaire n° 5 : "Définir une stratégie de convergence et d’interopérabilité des SI Formation ministériels et interministériels afin d’améliorer la lisibilité et l’accessibilité de l’offre de formation pour l’ensemble des agents et du territoire" :

  • "Définir les besoins métiers communs pour structurer les SI formation (gestion du processus formation, gestion du processus de traitement financier…)" ;
  • "Améliorer la lisibilité et l’accessibilité de l’offre de formation pour l’ensemble des agents".

III. Consolider la fonction et les postures managériales

La DGAFP souhaite "accompagner les encadrants dans l’exercice de leurs responsabilités managériales et dans la conduite et la transformation de l’action publique".

Action prioritaire n° 6 : "Diffuser une culture managériale commune en rendant obligatoire une formation au management pour tout primo-encadrant et proposant des modules adaptés aux besoins de formation des managers tout au long de leurs parcours professionnels" :

  • "Déployer l’offre de formation managériale dans le cadre de la convention interministérielle relative à la formation des primo-encadrants étendue à l’ensemble des managers."

Action prioritaire n° 7 : "Accompagner les cadres dans la mise en œuvre des projets de transformation" :

  • "Déployer l’offre de formation et d’accompagnement en recourant au marché interministériel et au service d’accélération de la transformation de l’action publique."

Action prioritaire n° 8 : "Accompagner et former les futurs cadres de la haute fonction publique aux enjeux prioritaires de l’action publique" :

  • "Mettre en place un socle commun d’accompagnement et de formation pour les futurs cadres de la haute fonction publique."

IV. Accompagner le développement professionnel

Cet axe vise à "mobiliser les outils de la formation pour rendre les agents acteurs de leur parcours et de leur projet professionnels".

Action prioritaire n° 9 : "Rénover les dispositifs de formation en renforçant l’évaluation des compétences et l’individualisation des parcours de formation" :

Élaborer un cadre commun pour intégrer la notion de compétence dans les pratiques d’ingénierie pédagogique ;

Mettre en place des outils de formation permettant de tenir compte des situations de travail et des facteurs personnels pour le développement des compétences ;

Action prioritaire n° 10 : "Faciliter la mobilisation de l’ensemble des outils de la formation professionnelle pour accompagner les transitions, reconversions et mobilités professionnelles" :

  • "Favoriser l’accès aux préparations de concours et aux examens en mettant en place un marché interministériel de formation" ;
  • "Renforcer l’appropriation par les agents et les employeurs publics des dispositifs de formation continue afin de favoriser la construction de parcours professionnels ouverts et diversifiés" ;
  • "Faciliter la mobilité des agents vers et entre les métiers et filières transverses (administrative, technique, juridique, pédagogique…) en mettant en place des dispositifs passerelles de formation".

Action prioritaire n° 11 : Développer une offre de formation professionnelle à l’attention des conseillers et des acteurs RH en charge de l’accompagnement personnalisé des agents dans la construction de leur parcours professionnels" :

  • "Mettre en place et déployer l’offre de formation de formateurs pour déployer des formations sur l’accompagnement personnalisé à partir des cahiers des charges mis en place par la DGAFP."

V. Piloter la politique interministérielle de formation

Le renforcement du pilotage de la politique de formation se fera "en développant les logiques de coopération et de modernisation de l’appareil de formation de l’État".

Action prioritaire n° 12 : "Amplifier la dynamique de coopération et accompagner l’appropriation de l’offre de formation mutualisée par l’ensemble des acteurs de la formation et par les agents" :

  • "Organiser le portage ministériel des domaines de formation ayant vocation à être mutualisés" ;
  • "Organiser et animer le réseau des acteurs en vue de faciliter leur coordination et la territorialisation de la politique interministérielle de formation".

Action prioritaire n° 13 : "Développer l’analyse des coûts de formation et proposer un cadre commun d’évaluation de la qualité et de performance de la formation" :

  • "Concevoir un dispositif interministériel d’évaluation des formations en présentiel et en ligne" ;
  • "Déployer, au sein de chaque ministère, un référentiel ou une méthode d’évaluation des coûts de formation en adéquation avec le référentiel interministériel des coûts de formation".

Action prioritaire n° 14 : "Déployer le dispositif de labellisation des formations" :

  • "Favoriser l’appropriation du dispositif de labellisation au sein de chaque ministère dans un objectif de pilotage de la qualité de l’offre de formation."
à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Clarisse Jay, journaliste