Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

PIA 4 : le gouvernement souhaite "dynamiser et structurer le secteur numérique-éducatif"

Le PIA 4 doit concourir à disposer d’une "stratégie nationale" en matière de numérique pour l’enseignement, en particulier pour "dynamiser et structurer le secteur numérique-éducatif, en développant des marchés viables" et en "soutenant des acteurs nationaux de grande taille". C’est ce qu’indique le 8 janvier 2021 le gouvernement dans la présentation des grandes lignes du PIA 4, doté de 20 milliards d’euros. La thématique "Enseignement et numérique" figure parmi les quatre stratégies nationales aux côtés du "développement de l’hydrogène décarboné", de la "cybersécurité" et du "quantique".

Réunion du comité de surveillance du PIA, en novembre 2018, avec à l'ordre du jour l'évaluation du PIA. Droits réservés - DR - @SGPI

La période de confinement a mis "en évidence la nécessité de disposer d’une stratégie" sur le sujet, qui couvre l’ensemble des niveaux d’enseignement soit de la maternelle au supérieur, souligne le gouvernement dans la présentation le 8 janvier 2021 du PIA 4, doté de 20 milliards d’euros sur cinq ans.

"accompagner la transformation numérique"

"Si l’absence de stratégie nationale a entraîné le recours à des solutions d’urgence, parfois en faisant fi des problématiques de souveraineté et de respect des données personnelles, la crise a accéléré la transformation numérique et il est désormais nécessaire de l’accompagner plus avant", estime le gouvernement.

La thématique "Enseignement et numérique" figure ainsi parmi les quatre stratégies nationales du PIA, aux côtés du "développement de l’hydrogène décarboné", de la "cybersécurité" et du "quantique". Pour le scolaire, en filigrane apparaît la volonté de "dynamiser et structurer le secteur numérique-éducatif, en développant des marchés viables" et en "soutenant des acteurs nationaux de grande taille".

Ce plan se caractérise aussi par une "dimension territoriale amplifiée" au travers de "démonstrateurs", à l’instar de l’expérimentation démarrée depuis la rentrée dernière dans l’Aisne et le Val d'Oise au titre des "territoires numériques éducatifs" (lire sur AEF info). Le gouvernement souhaite ainsi doubler son effort de régionalisation en y consacrant 500 M€ du total de ce PIA contre 250 M€ précédemment, toujours sur le principe d’un euro investi par une région pour un euro abondé par l’État.

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Cyril Duchamp, journaliste