Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

"Je pense que nos étudiants sortiront plus forts de cette expérience très spéciale" (K. Deshayes, HEC Montréal)

"J’avais pas mal d’appréhensions au début, car mes cours sont beaucoup basés sur des travaux de groupe et les échanges, […] mais nos étudiants nous disent qu’ils ont pu recréer des liens significatifs, y compris affectifs, grâce à toutes les rencontres informelles que nous organisons en ligne", rapporte Karine Deshayes, coordinatrice de l’année préparatoire au BAA d’HEC Montréal, dans une interview à AEF info, en décembre 2020. Elle revient sur la façon dont l’école québécoise a su s’adapter à l’enseignement en ligne, préférable au modèle hybride selon elle. "Nous avons par exemple constitué des 'groupes de pairs', c’est-à-dire que nous avons formé des groupes d’étudiants internationaux, en fonction de leur lieu d’habitation. Cela a évolué vers des groupes de soutien, d’études, et de beaux liens d’amitié se sont créés. Je pense que ce dispositif va rester après la crise", dit-elle.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement