Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Il faudra tenir compte des conséquences du Covid dans ce qui sera demandé à France compétences" (Élisabeth Borne)

L’équilibre financier du système de formation professionnelle était précaire avant la crise sanitaire qui n’a rien arrangé. Au cœur du système issu de la loi "Avenir professionnel", France compétences va devoir trouver des solutions pour assurer la soutenabilité de ce système avec une première étape dès le 17 décembre 2020 et le vote de son budget 2021. Lors d’une rencontre avec l’Ajis, le 14 décembre, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, a toutefois indiqué que l’impact de la crise sanitaire devrait être pris en compte dans ce qui sera demandé à l’établissement public.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement