Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Auvergne-Rhône-Alpes : pour décliner sa campagne de tests massive, la région installe un comité scientifique

Ce vendredi 4 décembre 2020, Laurent Wauquiez, président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a installé le comité scientifique, créé en vue d’une "campagne de tests à destination de l’ensemble des habitants". Bruno Lina, virologue et membre du conseil scientifique national, va présider cette instance locale, qui vise à "accompagner les initiatives prises localement pour maîtriser l’épidémie", dit-il. Parmi elles, la campagne de tests massive annoncée mi-novembre, et qui sera déployée du 14 au 21 décembre prochains.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Covid-19 : le CNPS veut prioriser l’accès aux tests de dépistage pour les personnes munies d'une ordonnance médicale

Dans un communiqué de presse publié le mercredi 16 septembre 2020, le CNPS demande la priorisation rapide des tests RT-PCR pour les patients possédant une prescription médicale. S’il rappelle que la création annoncée par le Premier ministre le 11 septembre (lire sur AEF info) d’une filière pour les patients symptomatiques "constitue un progrès nécessaire", il juge cette mesure insuffisante et propose trois nouvelles filières à mettre en place : la priorisation des tests RT-PCR pour les patients munis d’une ordonnance ; la création d’une filière distincte pour la file active des personnes nécessitant d’être testées, organisée en dehors des laboratoires sur des sites dédiés ; la possibilité pour les ARS d’organiser des dépistages pouvant être réalisés par tous les professionnels de santé. Ceci pour améliorer les délais de prise en charge et éviter la saturation des lieux de soins.

    Lire la suiteLire la suite