Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

ClicknCrous, job dating, expo virtuelle, eSport… comment le Crous de Poitiers garde le lien avec l’étudiant confiné ?

Le Crous de Poitiers a tiré les leçons du premier confinement et structuré des services pour les 60 % de ses 4 800 résidents restés dans leur logement cet automne. En investissant numérique et réseaux sociaux. Le Crous a ainsi mobilisé son studio vidéo pour réaliser le flash job de Noël, diffusé sur sa chaîne YouTube ce 3 décembre 2020, après avoir déployé un service ClicknCrous de vente à emporter. Pour rompre l’isolement, il propose sur Discord tournois d’e-sport, exposition virtuelle et salons thématiques mais aussi, sur le campus, des activités in real life (décorations, porte-à-porte).

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Depuis début novembre, le Crous de Poitiers propose un service de vente à emporter à ces résidents. Une opération clickandcrous, partagée avec le site de Reims, qui a séduit d'autres étudiants du campus. Droits réservés - DR - Crous de Poitiers page Facebook

L’opération a été montée en quelques jours à peine. Le flash job de Noël proposé ce jeudi  3 décembre entre 17 heures et 21 heures sur la chaîne YouTube du Crous de Poitiers, en partenariat avec la ville et l’agglomération, vise à la fois à offrir aux étudiants des petits boulots et aux entreprises locales, et notamment aux commerçants, de possibles renforts pour les fêtes. Parmi les employeurs (une quinzaine d’entreprises, organisations et associations) présents en ligne, certains pourront aussi proposer des contrats de plus long terme dans l’aide à domicile, la garde d’enfants, l’accompagnement scolaire, la manutention, la distribution…

Un studio vidéo mobile pour des jobs dating en ligne

"Le Crous de Poitiers a investi cette année dans un studio vidéo mobile afin de pouvoir interviewer les DRH et les patrons, pour pouvoir tenir - confinement oblige - des jobs dating à distance", explique sa directrice générale, Mariannig Hall à AEF info le 30 novembre 2020. Le Crous pratique depuis 2018 ces Welcome job étudiant, qui se déroulent habituellement à la rentrée universitaire. Celui de septembre 2019 avait réuni 2 000 étudiants et 45 employeurs.

Le flash job improvisé cette semaine, qui leur permettra d’échanger en direct avec les entreprises et de postuler en ligne via la plateforme Jobaviz, fait partie d’un plan d’actions global imaginé par le Crous de Poitiers pour garder le lien avec ses résidents et maintenir une vie de campus. "L’hébergement, ce n’est pas qu’un toit sur la tête et la restauration. Nous n’oublions pas le contact humain et les attentions, surtout à quelques jours de Noël", dit sa directrice générale.


3 jeunes sur 5 hébergés par le Crous sont restés en cité U

 

L’académie de Poitiers compte quelque 50 000 étudiants, dont 18 000 boursiers. 4 800 d’entre eux sont logés par le Crous, principalement à Poitiers (3 300 chambres) et à La Rochelle (1 000 logements). Les sites de Niort et Angoulême accueillent aussi des résidences universitaires. 60 % des résidents du Crous sont restés dans leur logement ; les autres sont partis se confiner chez leurs parents.

Fausses cheminées et vraies friandises de l’Avent

Des personnels du Crous ont ainsi fabriqué et peint, avec l’aide de résidents, des fausses cheminées, avec des chaussettes géantes suspendues, dans les trois cités U de Poitiers. Ces décors accueillent depuis le 1er décembre des calendriers de l’Avent, où il suffit de soulever le clapet de la case du jour pour découvrir la friandise concoctée par les cuisiniers des RU. Des douceurs distribuées aux gagnants du tirage au sort lancé auprès des clients du ClickandCrous.


 
 

Car, bien sûr, le Crous de Poitiers continue de répondre à une de ses missions premières : nourrir les étudiants. "La grosse différence entre le premier et le deuxième confinement concerne les restaurants universitaires. Au printemps dernier, ils étaient à l’arrêt. Cette fois-ci, non et dès le vendredi qui a suivi l’annonce de la nouvelle bascule vers l’enseignement à distance, nous avons mis en place cette vente à emporter, avec des points de collecte dans les cités U", explique Mariannig Hall.

Le ClicknCrous a relancé la restauration du soir

Ce système de précommande en ligne ClickandCrous, qui se déploie aussi à Reims, enregistre un beau succès depuis le 3 novembre. Sans doute parce qu’il a été ouvert à la restauration du soir. Celle-ci était jusqu’à présent "résiduelle" sur le campus de Poitiers ; le Crous enregistrant "péniblement" 30 repas du soir à côté de sa principale résidence de 1 500 étudiants. La semaine dernière, ces repas livrés ont représenté 7 000 couverts (dont la moitié commandée par des boursiers bénéficiant du repas à 1 €). Et 10 % des commandes concernent le dîner.

D’une semaine sur l’autre, la fréquentation du ClickandCrous, qui a pris le pas sur les distributions alimentaires gratuites, a été multipliée par deux. "L’opération touche les résidents des cités U mais aussi les étudiants vivant à proximité", indique Mariannig Hall, qui dit réfléchir à comment pérenniser cette vente à distance. Même si celle-ci "consomme beaucoup en temps et en logistique". Deux à trois agents sont affectés à la gestion des précommandes. "Au début, tout était fait à la main, puis nous avons créé un outil numérique pour ces réservations de repas", confie la DG.

Sur Discord, le Crous teste e-Sport et exposition virtuelle

Le Crous de Poitiers a également investi la plateforme de jeu Discord, pour y proposer une compétition e-sport en partenariat avec l’association lesorKs et le Suaps. "À La Rochelle, nous travaillons avec un coach sportif et il a réorganisé son cours en ligne pour s’adapter aux demandes de nos étudiants confinés", ajoute Mariannig Hall.

L’espace Discord du Crous poitevin héberge une cité universitaire virtuelle, qui permet aux étudiants de jouer certes, mais aussi de partager leurs passions BD, ciné, littérature, culinaires… Dès le 7 décembre, il accueillera une exposition - 38 portraits d’étudiants réalisés pendant le premier confinement par une documentariste et un photographe à l’issue d’ateliers d’écriture. Une action qui a bénéficié, pour la modélisation, du concours d’une étudiante en architecture.

Une logique phy-gital

Quelque 130 étudiants ont rejoint la cité U virtuelle sur Discord et l’équipe du Crous espère que ces échanges virtuels déboucheront ensuite, quand les circonstances le permettront, sur des rencontres réelles dans les salles habituellement dédiées à des ateliers, aux cafés langues, etc. Dans une logique "phy-gital".

"Les étudiants passent beaucoup de temps en devant leur écran pour suivre leurs cours en ligne. Donc, nous leur proposons aussi des emplois en cité universitaire, pour faire du porte-à-porte, en binôme avec un de nos agents, et les faire sortir", complète Mariannig Hall, qui loue aussi l’implication de ses personnels, leur inventivité et leur esprit d’équipe.

Ainsi le cuisinier du RU de La Rochelle projette de faire un tutoriel pâtisserie pour rompre l’isolement de ses convives qu’il ne voit plus. Pour le porte-à-porte ou le phoning auprès des résidents, les agents de restauration sont aussi venus en soutien de ceux affectés à l’hébergement et "le travail collectif s’est renouvelé", dit-elle.

Beaucoup d’appels de parents en difficulté pour aider "leur" étudiant

 

Le gouvernement a mis en place une prime de 150 euros pour les 400 000 jeunes bénéficiaires des APL et/ou boursiers. Cette aide, versée en décembre normalement, a suscité beaucoup d’appels depuis la rentrée auprès du Crous de Poitiers. Deux fois plus qu’en temps normal, juge Mariannig Hall. Ils émanent pour beaucoup de primo-arrivants, qui n’ont pas pu être accompagnés correctement au lycée dans l’ouverture de leurs droits aux bourses d’État, mais aussi de parents, qui du fait de la crise, n’ont plus les moyens d’aider leurs enfants. Ces appels permettent de repérer de nombreuses situations de détresse psychologiques et les jeunes en souffrance sont alors renvoyés vers les psychologues du service santé du campus.

 
à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sabine Andrieu, journaliste