Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Ajustement carbone aux frontières : Pascal Lamy propose qu’il finance la transition verte des pays les plus pauvres

Tandis que la Commission européenne entend mettre en œuvre un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières dès 2023, l’ancien directeur général de l’Organisation mondiale du commerce Pascal Lamy appelle ce 2 décembre 2020 à présenter la mesure, déjà qualifiée par certains pays de protectionniste, comme du "précautionnisme". "Il s’agit de protéger la population des dommages du changement climatique", explique-t-il lors d’un briefing de la Fondation européenne pour le climat. Aussi, pour mieux faire accepter la mesure, il défend l’idée que le produit de ce mécanisme soit "intégralement dédié à un instrument qui finance la transition verte dans les pays en développement les plus pauvres". "Cela ne répondra pas aux problématiques rencontrées par l’Inde ou la Chine, je le reconnais, mais pourra répondre à une large part à celle des pays les moins avancés, qui sans cela seraient pénalisés."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement