Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Science ouverte : les Pays-Bas se dotent d’un fonds national

Des projets de science ouverte portés par des chercheurs néerlandais seront financés jusqu’à 50 000 € grâce à un fonds national doté une première enveloppe de 1 M€, annonce le NWO, Conseil de la recherche des Pays-Bas, le 1er décembre 2020. Les premiers projets seront soutenus à l’été 2021, sur des thématiques comme l’accès ouvert des publications scientifiques, le partage des données selon les principes FAIR ou encore "le nécessaire changement de culture" en faveur de la science ouverte. Le NWO souligne que d’ores et déjà, les publications qu’il finance doivent être disponibles en open access, et les données générées par ses projets doivent aussi être "ouvertes autant que possible".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Science ouverte : la Coalition S lance une consultation sur un service de transparence tarifaire des éditeurs

L’initiative internationale "Coalition S" annonce, le 19 octobre 2020, vouloir construire un service dédié à la transparence tarifaire des éditeurs scientifiques d’articles financés par ses organisations membres. Avant de s’engager dans ce projet, elle lance une consultation publique jusqu’au 30 novembre pour en évaluer la faisabilité. Il s’agira d’un environnement sécurisé pour que ces éditeurs renseignent les prix pratiqués et qui serait consultable par "les utilisateur autorisés", soit les parties prenantes autres que des éditeurs (chercheurs, établissements, financeurs, bibliothécaires, consortiums de bibliothèques). Les données collectées ne seront donc pas ouvertes par principe. La Coalition S souhaite que, d’ici juillet 2022, seuls les éditeurs adhérant à ses principes de transparence puissent être financés par ses membres.

Lire la suiteLire la suite