Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Plusieurs rassemblements pour dénoncer la "précarité" des AED

Alors qu'une intersyndicale Snes-FSU, CGT éduc'action, Snalc, SUD-Éducation a appelé à soutenir la mobilisation des AED le 1er décembre pour dénoncer en particulier une "situation de précarité" (lire sur AEF info), plusieurs manifestations ont eu lieu ce mardi 1er décembre 2020 dans les académies. Les revendications portent en particulier sur la création d’un statut d’éducateur scolaire, l’attribution de la prime REP/REP+, des augmentations de salaire ou encore sur les recrutements.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Orléans-Tours : le Snes-FSU dénonce un courrier de la rectrice sur le "sens civique" des AED

Dans un courrier du 17 septembre envoyé aux AED que publie le Snes-FSU d’Orléans-Tours, Katia Béguin, la rectrice, assure que, "puisque les brassages inhérents à vos activités ne peuvent guère être limités, c’est votre sens civique et des responsabilités qui permettra de freiner la propagation du virus". Le Snes "dénonce avec la plus grande fermeté" ce courrier, qui est un "un sec rappel bien peu propice à susciter une réelle adhésion". Le syndicat pointe de son côté la "responsabilité" du MEN qui, "alors que des mesures de renforcement sanitaire sont prises partout, allège le protocole sanitaire dans les établissements scolaires et met en danger les personnels". Le Snes regrette en outre "qu’aucun recrutement d’AED n’ait eu lieu ni au niveau national, ni au niveau académique, depuis le début du quinquennat alors que les effectifs augmentent dans le 2nd degré".

Lire la suiteLire la suite