Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Déforestation importée : l’exécutif veut augmenter de 40 % en trois ans les surfaces consacrées aux protéines végétales

Julien Denormandie lance ce 1er décembre la stratégie nationale en faveur du développement des protéines végétales, qui prévoit une hausse de 40% des surfaces consacrées à cette filière d'ici à trois ans grâce à 100 M€ prévus dans France Relance. Il s'agit pour le ministre de l’Agriculture d’un "enjeu de souveraineté", alors que la France ne produit que la moitié des matières riches en protéines nécessaires à l’alimentation des animaux, mais aussi d’un "défi environnemental" puisque la stratégie permettra de réduire la dépendance du pays aux importations de soja d’Amérique du Sud, synonymes de déforestation importée (lire sur AEF info). Cette culture favorise en outre "la biodiversité des campagnes françaises", les légumineuses ayant une capacité à fixer l’azote de l’air et le transformer en azote directement utilisable par les plantes qui permet de réduire le recours aux engrais azotés.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement