Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

HOP fait un bilan "en demi-teinte" des cinq ans de la reconnaissance du délit d'obsolescence programmée

Cinq ans après l’adoption du délit d’obsolescence programmée dans la loi transition énergétique, aucune condamnation n’a encore été rendue par la justice française. Mais pour l’association HOP (Halte à l’obsolescence programmée), impliquée dans trois affaires (Apple, Epson et Nintendo), le bilan est loin d'être négatif : le sujet est devenu "majeur", ce qui a permis d’aboutir à des "mesures fortes" dans la loi Agec. En outre, il permet de faire du "name and shame" à l’encontre d’entreprises très soucieuses de leur image.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir