Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Amendement CNU : l’occasion de réinventer le recrutement des enseignants-chercheurs ? Un webinaire AEF le 4 déc. à 11h

La LPR, définitivement adoptée, ouvre la possibilité d’expérimenter le recrutement des maîtres de conférences hors CNU et n’impose plus la qualification pour recruter un professeur (lire sur AEF info). Est-ce ainsi l’occasion de réinventer la procédure de recrutement des enseignants-chercheurs, jugée par beaucoup insatisfaisante, souvent pour des raisons différentes ? Participez au webinaire AEF info Live, vendredi 4 décembre de 11h à 12h30, avec Jean Chambaz, président de Sorbonne université, Aude Deville, présidente de la section 06 du CNU (sciences de gestion) et Pierre-Michel Menger, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de sociologie du travail créateur. Les inscriptions sont ouvertes ici.

Jean Chambaz, président de Sorbonne université, Aude Deville, présidente de la section 06 du CNU, Pierre-Michel Menger, titulaire de la chaire de sociologie du travail créateur au Collège de France Droits réservés - DR

L’introduction dans le projet de loi de programmation de la recherche, par amendement, d’une disposition permettant de déroger à la procédure de qualification par le CNU pour recruter des enseignants-chercheurs a fait resurgir sur le devant de la scène un sujet brûlant sur lequel se divise régulièrement la communauté universitaire : faut-il maintenir l’existence du CNU, spécificité française héritée de l’université impériale de Napoléon ?

Si le sujet qui fait le plus polémique est celui de la "méthode" – introduction par amendement d’une réforme pourtant promise par le président de la République lorsqu’il était candidat (lire sur AEF info) – AEF info souhaite profiter de l’occasion pour interroger plus généralement un sujet primordial : comment garantir la qualité du recrutement des enseignants-chercheurs ?

De nombreuses questions se posent en effet, que ce soit aux universités ou au CNU :

  • Le CNU est-il aujourd’hui le garant de la qualité du recrutement ? Quel est l’intérêt de la qualification ?
  • Le CNU contribue-t-il à la déresponsabilisation de la communauté universitaire, qui délivrerait ainsi de mauvaises thèses ?
  • Faut-il encore garantir le "caractère national" du recrutement des enseignants-chercheurs, alors que les établissements ont des besoins de plus en plus différenciés ? Le CNU est-il compatible avec l’autonomie des universités ?
  • Le CNU pourrait-il intervenir autrement, dans un cadre rénové de recrutement ? Quid du rôle des associations professionnelles disciplinaires ?
  • Sur quels aspects les pratiques des universités et des comités de sélection peuvent-elles être améliorées ? Y a-t-il des pratiques vertueuses dans certaines disciplines ?
  • L’endorecrutement est-il forcément malsain ? Doit-il être interdit ? Comment se prémunir de la pression morale des doctorants en attente d’un poste ?
  • Qu’est-ce qu’un bon candidat ? La définition est-elle la même pour tous les établissements et départements ?

Dans ce contexte, AEF info vous propose de participer à un webinaire vendredi 4 décembre de 11h à 12h30, au cours duquel débattront :

  • Jean Chambaz, président de Sorbonne université,
  • Aude Deville, présidente de la section 06 du CNU (sciences de gestion),
  • Pierre-Michel Menger, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de sociologie du travail créateur, auteur de plusieurs études sur la carrière des universitaires (lire sur AEF info).

Les inscriptions sont ouvertes ici (la plateforme Livestorm est accessible dans les meilleures conditions avec Google Chrome ou la dernière version de Firefox).

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

, journaliste