Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les négociations conventionnelles peinent à se frayer un chemin entre crise Covid, cadrage serré et calendrier électoral

La crise sanitaire n’est pas sans conséquences sur la vie conventionnelle. Depuis la rentrée de septembre dernier, deux négociations sont menées en parallèle par l’assurance maladie avec les médecins d’une part et l’ensemble des professions de santé de l’autre. L’enjeu est de tenir à toute force les promesses faites en septembre 2018 dans Ma santé 2022, celles du Pacte de refondation des urgences un an plus tard avec le SAS, et celles du "Ségur". Tout cela alors que du côté des professionnels de santé de ville se profilent les élections aux URPS de mars 2021 et qu’approchent les échéances de 2022. Les prochaines semaines seront donc cruciales pour la réussite du déploiement des CPTS et l’avènement du futur service d’accès aux soins (SAS) ; des modes de coopération qui doivent encore convaincre les principaux acteurs que sont les professionnels de santé exerçant en ville.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement