Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Offre, acteurs, lieux, temps de formation… Les axes de travail de l’atelier "Formation" du "Grenelle de l’éducation"

La deuxième réunion de l’atelier "Formation", organisé dans le cadre du "Grenelle de l’Éducation", s’est tenue lundi 16 novembre 2020. AEF info fait le point avec Franck Brillet, IGÉSR et secrétaire général de l’atelier, sur les premiers échanges de l’atelier qui doivent mener, fin janvier, à des préconisations transmises au ministre. Trois axes de réflexion ont émergé des deux premières réunions, synthétise Franck Brillet : "l’offre de formation" ; "les acteurs, lieux et espaces de formation" ; "les temps, moments, contenus et modalités d’organisation de formation".

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Franck Brillet, secrétaire général de l'atelier "Formation" du "Grenelle de l’Éducation" Droits réservés - DR

La formation des personnels fait décidément partie des sujets les plus examinés au ministère de l’Éducation nationale, depuis l’arrivée de Jean-Michel Blanquer. Depuis 2017, les réformes se sont succédé : celle de la formation initiale, encore en cours de mise en œuvre (lire sur AEF info) ; des Inspé et du pré-recrutement notamment, en conséquence de la loi "pour une école de la confiance" (lire sur AEF info) ; de la formation continue, avec la création d’un schéma directeur pluriannuel (lire sur AEF info).

Une autre mesure est en réflexion : la création d’un parcours préparatoire au professorat des écoles (lire sur AEF info). En plus de ces réformes, le "Grenelle de l’Éducation" (lire sur AEF info) s’est aussi emparé du sujet, via notamment l’atelier "Formation", présidé par Boris Cyrulnik et dont le secrétaire général est l’IGÉSR Franck Brillet.

Quatre réunions pour aboutir à des propositions

Les membres de cet atelier (1) ont déjà participé à deux réunions, sur les quatre prévues jusqu’au 7 décembre, la deuxième ayant eu lieu lundi 16 novembre. Dans sa présentation, le ministère explique que cet atelier doit établir des "propositions et recommandations en matière de formation pour accompagner les acteurs du système éducatif face aux enjeux de transformation de l’éducation nationale".

Il doit permettre de réfléchir à "comment la formation peut-elle s’adapter aux besoins et attentes de chacun" ainsi qu’aux "dispositifs à mettre en place pour attirer ou maintenir en poste les talents dans un climat scolaire serein".

Le calendrier du "Grenelle"


  • début novembre : début des ateliers du Grenelle de l’éducation
  • 4 et 5 novembre : États généraux du numérique
  • 1er décembre : colloque scientifique "Quel professeur au XXIe siècle"
  • 18 décembre : fin des ateliers du Grenelle
  • fin janvier : remise des propositions au ministre
  • février : conférence de clôture du Grenelle avec débats sur les propositions

La première séance a été d’abord destinée à faire un point sur la formation des personnels actuelle en France, "les membres de l’atelier n’ayant pas le même niveau d’information" sur le sujet, explique à AEF info Franck Brillet. Elle a aussi été l’occasion de faire une présentation de différents systèmes européens de formation des enseignants.

Trois axes principaux de réflexion

Puis, des échanges au sein de trois "sous-ateliers" ont permis à Franck Brillet de déterminer "trois axes" de travail principaux sur lesquels l’atelier va devoir s’arrêter :

  • "l’offre de formation", qui comprend notamment "l’expression des besoins", "l’articulation entre les besoins individuels, ceux d’un établissement et ceux de l’administration centrale", la "lisibilité de l’offre de formation" et son "articulation entre le bassin, l’académie, le national", mais aussi "la dimension internationale" ;
  • les "acteurs" notamment "l’importance des formateurs, des pairs, des chefs d’établissement, des universitaires, des collectivités…", et "les lieux et espaces de formation" : "en France ou à l’étranger ? en physique ou en virtuel ? ; dans ou hors de l’Éducation nationale ?" ;
  • les "temps, moments, contenus et modalités d’organisation de formation" : il s’agit, selon Franck Brillet, "d’inscrire la formation dans une perspective de long terme, en lien avec le développement de l’individu", en prenant en compte la "notion de parcours professionnel et d’évolutions de carrière".

"Le ministre nous a dit de ne pas nous brider"

Les réunions du groupe de travail sont en outre ponctuées d’interventions d’experts : "Il nous semblait que, pour être le plus concret possible, il importait d’insister sur le côté praticité, sur le terrain, et nous devons nous nourrir intellectuellement du regard des témoignages d’experts, qui ne sont pas seulement des universitaires ou des intellectuels", relève Franck Brillet.

Outre Boris Cyrulnik, sont notamment déjà intervenus le psychiatre Michel Delage et une Atsem, "qui a par exemple expliqué regretter de n’être jamais dans des formations avec des enseignants", raconte le secrétaire général de l’atelier.

L’IGÉSR assure ainsi que l’atelier a une totale liberté sur son fonctionnement, mais également concernant ses recommandations prochaines. "Le ministre nous a dit de ne pas nous brider, de ne pas penser au côté pratico-pratique de leur mise en œuvre, ceci étant le travail, le cas échéant, des directions générales".

"Apporter des remontées précises de terrain"

Franck Brillet renchérit : "Rien n’est écrit, a expliqué le ministre, qui a assuré n’attendre aucune recommandation plus qu’une autre. L’essentiel étant que celles-ci soient des réponses à des problématiques de terrain". Même si, reconnaît le secrétaire général de l’atelier, "il y aura forcément des arbitrages".

Toutefois, quel peut être le poids de cet atelier alors que la formation des enseignants a déjà fait l’objet de réformes depuis l’arrivée de Jean-Michel Blanquer rue de Grenelle ? "Le ministre a un prisme qui est le sien, mais nous pouvons apporter des remontées précises de terrain et nous pouvons appuyer et renforcer des axes qui sont encore au début de la mise en œuvre et qui connaissent parfois des difficultés", explique Franck Brillet.

Et de citer un exemple, parmi les idées évoquées lors des réunions : "Mettre en place une plateforme académique de recueil des besoins". Bref, promet-il, partir de "ce que les agents vivent et perçoivent".

La formation continue hors temps scolaire ?

 

Auditionné par les sénateurs, mardi 17 novembre, sur le PLF 2021, Jean-Michel Blanquer a expliqué notamment que le "Grenelle de l’Éducation" doit réfléchir à la formation continue des enseignants : "La formation continue créant de l’absentéisme, il pourrait s’agir de la développer hors temps scolaire et de la rémunérer".

"La question de la formation en temps et hors temps de travail a déjà été discutée dans l’atelier et c’est sans doute un sujet qui va ressortir" dans les recommandations de l’atelier, réagit Franck Brillet.

(1) La directrice générale de Canopé ; la directrice d’Erasmus +; la directrice de l’Inspé d’Aix-Marseille ; des représentants d’organisations syndicales (SNE, Unsa, Snalc, Sgen-CFDT, CGT Éducation, Spelc et SnesFSU) ; un représentant de la Peep ; deux enseignants (en lycée professionnel et en collège) ; une directrice d’école maternelle ; un Dafpen ; un directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques ; la fondatrice de l’organisme de formation "Rire et corriger" ; la déléguée générale adjointe de Words Skills ; la déléguée générale d’Ingénieurs pour l’école.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Erwin Canard, journaliste