Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Numérique : "Il faut permettre une alliance entre l’Éducation nationale et les entreprises de la filière" (J-M Blanquer)

Les États généraux du numérique pour l’éducation constituent "une étape pour voir ce qui a été fait" suite à la période du confinement et "se projeter dans le futur", estime le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer en clôture de cet événement organisé en ligne les 4 et 5 novembre 2020. Voulus comme un événement participatif dans le cadre du Grenelle de l’éducation (lire sur AEF info), ces états généraux ont une dimension "prospective". Ainsi, souligne Jean-Michel Blanquer à la communauté éducative, "il est important qu’on se revoie pour façonner les priorités du ministère".

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports Droits réservés - DR - Philippe DEVERNAY/MENJS

Concernant la question de la gouvernance du numérique éducatif, fort des contributions et échanges lors des États généraux du numérique Jean-Michel Blanquer défend le principe de "co-construction avec l’ensemble des institutions, les collectivités territoriales et locales" (lire sur AEF info). Se référant aux "Territoires numériques éducatifs" expérimentés dans l’Aisne et l’Oise (lire sur AEF info), le ministre souhaite "avoir des formules de gouvernance impliquant tous les acteurs" de la communauté éducative d’un territoire.

le matériel des enseignants, à l’ordre du jour du grenelle

Dans le cadre de cette expérimentation, des équipements sont fournis aux élèves du 1er degré ainsi qu’aux nouveaux professeurs, ajoute la secrétaire d'État chargée de l’Éducation prioritaire Nathalie Elimas pour illustrer l’action du MENJS sur le volet social de la fracture numérique. L’équipement des enseignements doit, plus largement, être abordé dans le cadre du Grenelle de l’Éducation, précise-t-elle (lire sur AEF info). Une "prime d’équipement" pour un budget global de 178 M€ a aussi été annoncée en octobre (lire sur AEF info).

Autre aspect de la dimension sociale de la fracture numérique : l’illectronisme. Les cursus scolaires prévoient une "systématisation de l’enseignement de la programmation", permettant d’acquérir "une vraie culture informatique et numérique", relève Jean-Michel Blanquer. "Il faut aussi certifier ces connaissances", mais conscient de la difficulté d’inscrire cette année au bac la certification Pix (lire sur AEF info), il juge "une généralisation sur deux ans souhaitable".

Une "Nouvelle étape" pour "Poitiers capitale du numérique"

La tenue à distance de ces États généraux initialement prévus à Poitiers n’empêche pas Jean-Michel Blanquer de souhaiter "passer à une nouvelle étape de 'Poitiers capitale du numérique', avec un 'mall' numérique de l’Éducation nationale" à vocation nationale et internationale (lire sur AEF info).

Le ministre laisse entendre que les projets évoqués par différents opérateurs lors de ces États généraux pourraient s’y développer : une académie numérique pour le Cned, une formation en ligne des professeurs de type "e-Inspé" avec Canopé (lire sur AEF info), un service d’orientation utilisant l’intelligence artificielle pour l’Onisep

Faire de l’Éducation nationale un "tremplin" pour les edtechs françaises

S’agissant des entreprises françaises de edtech, le ministre souhaite que l’Éducation nationale leur serve de "tremplin". Ainsi, souligne Jean-Michel Blanquer, "il faut permettre une alliance entre l’Éducation nationale et les entreprises de la filière pour faire avancer les objectifs qu’on se fixe", défend-il.

Sous réserve que ces outils soient "labellisés", il souligne l’importance de "valoriser le travail des enseignants" et "leur permettre une liberté d’action tout en garantissant la protection des données".

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Luce Burnod, journaliste