Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Numérique pour l’éducation : Inria fait sept propositions avant les "états généraux"

À la veille des "états généraux du numérique pour l’Éducation" qui se dérouleront en ligne les 4 et 5 novembre 2020, Inria publie sept propositions sur le sujet tirées d’un livre blanc sur les Edtechs à paraître fin novembre. Parmi celles-ci, l’organisme plaide pour davantage de projets de recherche "au service de la réussite scolaire", des "méthodologies rigoureuses pour l’évaluation", ou encore une "université citoyenne et populaire du numérique". Inria préconise également de "créer des biens communs en éducation" ou encore de remettre en place un observatoire des edtechs.

Pixabay

"Par le passé, certaines intégrations du numérique ont été réalisées sans évaluation de leurs impacts sur les apprentissages ou bien dans le cadre d’expérimentations à portée trop limitée", analyse l’organisme de recherche Inria dans un document de présentation de sept propositions sur le numérique pour l’éducation publié le 3 novembre 2020.

Issues d’un livre blanc sur les edtechs prévu pour la fin novembre, ces propositions sont soumises dans le cadre des "états généraux du numérique pour l’Éducation" qui devaient initialement se dérouler les 4 et 5 novembre à Poitiers, mais qui auront finalement lieu en ligne en raison du contexte sanitaire (lire sur AEF info).

améliorer la recherche

Les deux premières propositions concernent la recherche sur le champ du numérique éducatif. Il s’agit d’adopter des "méthodologies rigoureuses pour l’évaluation du numérique éducatif" dès la phase de conception des projets. Inria préconise "comme dans le cas du Nutriscore, le développement d’indicateurs compréhensibles [qui] faciliterait la prise de décision sur les outils edtechs et leurs contextes d’utilisation".

Inria recommande de développer des projets de recherche "au service de la réussite scolaire" en "associant dès le départ des enseignants et des entreprises". Ces projets intégreraient des approches en sciences cognitives, sciences de l’éducation et sciences du numérique. Inria souhaite des "partenariats avec des acteurs académiques et économiques pour améliorer la structuration et la visibilité de ses recherches".

Former, rendre accessible et observer

Concernant la sensibilisation aux enjeux du numérique, Inria souligne qu’il faut "passer à l’échelle" au niveau de la formation des enseignants et propose la constitution d’une "université citoyenne et populaire du numérique" ouverte à tous. Sur ce dernier point, un "espace de partage et de réflexion collective" pourrait être créé sur "la pensée informatique tout au long de la vie". Inria propose aussi que la certification Pix (lire sur AEF info) devienne "la référence française en matière de compétence informatique".

"L’accessibilité de toutes les ressources éducatives numériques relève d’un enjeu éducatif majeur", considère Inria, qui demande de "créer les conditions du développement et de la mise à jour de ressources éducatives numériques comme des biens communs". L’organisme recommande aussi de "garantir la portabilité des données personnelles éducatives" avec la création d’un "dossier de formation personnalisé permettant à tout apprenant et à toute apprenante de se réapproprier ses données d’éducation". Cette mesure serait en lien avec la réforme du compte personnel de formation.

Pour mieux mesurer les usages, un "observatoire des edtechs" pourrait être créé à l’instar de celui mis en place par Cap digital, la CDC et la Maif entre 2017 et 2019 (lire sur AEF info). Il permettrait de recenser "les dispositifs utilisés dans l’enseignement et la formation, avec des évaluations quand elles existent, une cartographie des équipes de recherche travaillant sur le numérique pour l’éducation, une cartographie des entreprises du secteur et de leurs solutions, un blog listant les innovations du moment et des environnements spécifiques pour les échanges entre les formateurs sur leurs pratiques et leurs expériences".

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Cyril Duchamp, journaliste