Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Les campus face à la pandémie : en février, un retour sur site très hétérogène alors que l'usure s'installe (chronique 6)

C'était une bouffée d’oxygène indispensable pour tenir la tête hors de l’eau à des milliers d’étudiants, elle s’est matérialisée courant février sur les campus : le retour sur site, à la jauge de 20 % des capacités et au moins un jour par semaine, est effectif. Mais à y regarder de près, il est surtout extrêmement hétérogène : dans certaines classes, les profs font cours devant quatre étudiants, les autres ayant préféré rester à distance, rapportent les interlocuteurs d’AEF dans cette 6e chronique mensuelle. La période est aussi marquée par une usure des corps et des esprits et une difficulté à voir le bout du tunnel. La vaccination est encore très théorique – sauf à l’université de Strasbourg, où elle a débuté le 4 mars – et la capacité à se projeter au-delà de quelques semaines, quasiment inexistante. Pourtant, la rentrée 2021 s’annonce ardue, avec des difficultés financières à venir.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement