Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le gouvernement estime à 300 M€ le surcoût maximal de la crise sur la portabilité des couvertures santé collectives

Les députés de la commission des Affaires sociales ont entamé mardi 13 octobre 2020 l’examen du PLFSS 2021. Ce début d’examen a déjà abouti au rejet/retrait de l’ensemble des amendements déposés sur l’article 3 et 10 du projet, liés à la nouvelle "taxe" sur les Ocam (sur AEF info). Au cours des échanges, plusieurs députés se sont toutefois inquiétés des projections appuyant cette taxe, alors même que certains effets de la crise - notamment sur la portabilité des couvertures collectives en cas de forte hausse du chômage - ne sont encore pas connus. Le rapporteur général du PLFSS, Thomas Mesnier, a toutefois rassuré ses collègues en indiquant que, selon des estimations gouvernementales, même en cas de forte dégradation économique, le surcoût maximal ne dépasserait pas les 300 M€. Ce qui ne justifierait pas la création d’un fonds spécifique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir