Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°637466

Lyon, Montpellier, Dijon… Les nouveaux DGS de métropoles après les élections municipales 2020

Trois mois après les élections municipales, certains exécutifs métropolitains ont été renouvelés ainsi que leurs équipes. À Lyon (Rhône), le nouveau président écologiste de la métropole, Bruno Bernard, a nommé Anne Jestin comme directrice générale des services, en remplacement d’Olivier Nys. Ce dernier a été débauché comme DGS par Mickaël Delafosse, le nouveau maire socialiste de Montpellier et président de la métropole héraultaise. Retrouvez le nouveau trombinoscope des DGS et des DRH des 20 métropoles françaises.

Le nouveau président de la métropole de Lyon a nommé Anne Jestin comme directrice générale des services. Elle était précédemment directrice des services techniques de la ville de Lyon © Métropole de Lyon - Thierry Fournier

Maintien, sursis ou exit ? Trois cas de figure possibles pour les hauts fonctionnaires à la tête des administrations métropolitaines, au lendemain des élections municipales de juin 2020. Élections reportées après le confinement, marquées par une forte abstention et une poussée des écologistes, en plein état d’urgence sanitaire.

À ce jour, quatre grandes collectivités locales ont changé de directeur ou directrice générale des services. Anne Jestin a ouvert le bal en devenant DGS de la métropole lyonnaise début septembre (lire sur AEF info), à la place d’Olivier Nys, parti diriger la métropole et la ville de Montpellier (lire sur AEF info). Ce dernier a remplacé Christian Fina qui a fait valoir ses droits à la retraite. Dans la capitale, malgré la réélection d’Anne Hidalgo, Aurélie Robineau-Israel a quitté son poste de secrétaire générale pour retrouver le Conseil d’État, remplacée par Marie Villette, venue du ministère de la Culture (lire sur AEF info).

À Dijon, le nouveau DGS, Jean-Gabriel Madinier, venu de la métropole lyonnaise, remplace Philippe Berthaut. Le DRH Boris Roman Dubreucq a, lui, rejoint l’université de Nantes (Loire-Atlantique) comme directeur adjoint chargé de l’environnement social et institutionnel.

départs à venir

À ces mouvements s’ajoutent ceux qui sont annoncés pour les prochains mois. À Bordeaux, Eric Ardouin devrait être remplacé comme DGS de la métropole en 2021, mais il a déjà perdu la direction de l’administration municipale, remplacé par François Corbier (lire sur AEF info). C’est un écologiste, Pierre Hunic, qui a été élu fin juin maire de la ville.

Les DGS de Tours (Frédéric Baudin Cullière), Strasbourg (Pierre Laplane), deux villes qui ont également élu des maires EELV, et de Lille (Bruno Cassette), sont aussi annoncés sur le départ.

Pour accéder au profil des DGS et des DRH des 20 métropoles françaises, et de la ville de Paris, cliquez sur le lien suivant : trombinoscope 2020

prudence du sndgct sur le mercato en cours

 

Les chiffres du mercato des DGS post-municipales "semblent, pour le moment, en cohérence avec ceux de 2014", analyse le syndicat national des directeurs généraux de collectivités territoriales, le 9 octobre 2020. Du 1er janvier au 30 septembre, 78 adhérents ont sollicité le syndicat au sujet de la fin de leur détachement sur emploi fonctionnel, dont 34 pour les seuls mois d’août et septembre.

Toutefois, le SNDGCT reste prudent sur cet état des lieux. "Nous constatons que le décalage des élections municipales a eu un impact sur les mouvements qui vont s’amplifier d’ici la fin de l’année. Les décisions de fin de détachement sur emploi fonctionnel sont de plus en plus banalisées", souligne Hélène Guillet, vice-présidente du syndicat.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Florianne Finet, journaliste