Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Antoine Petit (CNRS) : "Aujourd’hui, on a le choix entre la LPPR ou rien, car il n’y a pas de plan B"

"En dix ans, le CNRS a perdu 3 000 emplois […]. Que ceux qui trouvent ça bien lèvent la main ! Aujourd’hui, on a le choix entre la LPPR ou rien, car il n’y a pas de plan B." Telle est l’opinion qu’exprime le PDG du CNRS, Antoine Petit, sur la loi de programmation de la recherche, lors d’une rencontre avec la presse le 17 septembre 2020. Il précise notamment ses vues sur la manière dont le CNRS compte utiliser plusieurs dispositions de la loi : nouvelle répartition du préciput, recours aux chaires de professeur junior et aux CDI de mission, mobilités entre l’industrie et la recherche publique… Antoine Petit évoque aussi le plan de relance et le PIA 4, ainsi que les conditions de travail et de recrutement au CNRS sur fond de crise sanitaire. Quant au budget d’Horizon Europe, qui pourrait être revu à la baisse, le PDG se dit "pantois" de "l’atonie de la communauté scientifique".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement